Select Page

Verbatim : Claude El Khal fait le point sur La Ghouta

Verbatim : Claude El Khal fait le point sur La Ghouta

Depuis la bataille d’Alep en 2016 le gouvernement de Bachar Al-Assad et ses alliés semblent bien décidés à reprendre chaque parcelle du territoire syrien quel que soit le coût en vies humaines. La Ghouta orientale ne fait pas exception, surtout que la région dite rebelle de par sa proximité géographique avec la capitale syrienne représente une sérieuse épine dans le pied du régime de Damas.

Quant aux combattants qui se trouvent à l’intérieur de la Ghouta ils ont pour l’instant refusé d’abandonner cette position hautement stratégique et semblent décidés à se battre jusqu’au bout. Pour les puissances occidentales qui espèrent encore le départ du président syrien, cette bataille est une excellente opportunité pour renouer avec la rhétorique du dictateur sanguinaire qui massacre son peuple, peut-être en vue d’une éventuelle action militaire contre lui.

Quelles sont les forces en présence ? Il y a d’un côté l’armée syrienne fidèle à Bachar Al Assad équipée et armée par la Russie et aidée par l’aviation russe qui encercle et bombarde La Ghouta et se prépare à l’assaut. De l’autre côté, des combattants appartenant à des groupes salafistes tels que Jaych al-Islam djihadistes tels que  Jabhat al-Nosra c’est-à-dire Al-Qaïda comme l’a rapporté le journaliste britannique et spécialiste du Moyen-Orient Robert Fisk dans le quotidien The Independant.

Ces combattants salafistes et djihadistes encerclés dans la Ghouta bombardent Damas. Ces bombardements de part et d’autre font inévitablement des victimes civiles et tuent des hommes, des femmes et des enfants, ce qui est contraire à toutes les conventions internationales, quels que soient ceux qui bombardent et quelles que soient les raisons pour lesquelles ils bombardent. Rien jamais ne justifie qu’on tue des civils et encore moins des enfants. Aucun civil, aucun enfant, qu’il meurt d’un côté comme de l’autre n’est moins humain ou moins enfant que les autres.

Déplorer les victimes dans un camp et taire les victimes de l’autre camp est d’un cynisme sans nom. Pourtant malheureusement c’est précisément ce que font l’écrasante majorité des médias occidentaux qui sont hostiles à Bachar Al Assad et l’écrasante majorité des médias arabes et russes qui lui sont favorables.

Par ailleurs il est important de noter que malgré le fait que Jabhat al-Nosra soit désignée comme une organisation terroriste par les Etats-Unis, l’Europe et l’ONU et bien qu’Al-Qaïda soit officiellement l’ennemi de l’occident, les gouvernements et les médias occidentaux ne mentionnent jamais cette organisation, mais parle uniquement des rebelles sans plus de précision.

 

La seule certitude c’est qu’il y a deux versions qui s’affrontent

Il y a une première version rapportée par l’OSDH (l’Observatoire Syrien des Droits de l’Homme) qui malgré son nom emphatique se résume à une seule personne basée en Grande-Bretagne. Cette personne dit avoir un réseau d’informateurs sur le terrain : ce qui veut dire que les informations et les images qui lui parviennent de La Ghouta, nous parviennent à travers lui. Ces images ne peuvent venir que des combattants qui tiennent l’enclave ou des fameux White Helmets : les casques blancs qui s’y trouvent, ou éventuellement de civils qui y habitent. C’est-à-dire qu’aucune de ces informations et de ces images n’a été vérifiée de manière indépendante et vu que La Ghouta a été totalement encerclée par l’armée fidèle à Bachar Al Assad il est impossible de vérifier leur véracité.

De plus comme l’a écrit Robert Fisk les images que nous recevons, et c’est incroyable, ne montrent jamais aucun homme armé et surtout pas les djihadistes d’Al-Nosra alors qu’il y aurait plus de 15 000 combattants dans Ghouta. Comme si par miracle dès qu’une caméra se met en marche les combattants disparaissent. Cette version dit que le régime de Bachar Al-Assad aidé par la Vladimir Poutine bombarde une zone rebelle qu’il veut détruire et massacre indistinctement et sans remords les civils qui s’y trouvent.

Prétendre que cette guerre est celle du bien contre le mal, celle d’un ignoble dictateur qui massacre son peuple qui s’est soulevé et inversement déclarer que le régime est formidable et que tous ceux qui s’y opposent sont des salauds est non seulement caricatural mais c’est aussi participer activement au conflit.

La seconde version est basée sur des informations et des images rapportées par l’Agence Officielle Syrienne SANA ou par des sources militaires du régime, ou même des civils habitant Damas. Là non plus aucune de ces informations et de ces images ont été vérifiées de manière indépendante. Cette seconde version dit que l’armée syrienne aidée par les Russes veulent libérer la Ghouta Orientale des djihadistes qui utilisent des civils comme boucliers humains, ces djihadistes qui terrorisent la population locale, bombardent les quartiers résidentiels à Damas et tuent des civils.

Dans un cas comme dans l’autre, quelle que soit la version des faits, présenter ces informations non vérifiées comme des vérités équivaut à travestir la vérité. C’est pour cette raison que nous avons choisi de ne pas vous montrer aucune des images qui circulent en boucle dans tous les médias parce que nous ne sommes pas là pour faire du sensationnalisme ou de l‘info fiction et rapporter les évènements tels que nous voulons qu’ils aient lieu. Cette guerre, comme toute guerre, est par définition atroce. Celle qui se déroule en Syrie depuis sept ans est d’une violence inouïe et on a pu assister aux pires horreurs d’un côté comme de l’autre. Prétendre que cette guerre est celle du bien contre le mal, celle d’un ignoble dictateur qui massacre son peuple qui s’est soulevé et inversement déclarer que le régime est formidable et que tous ceux qui s’y opposent sont des salauds est non seulement caricatural mais c’est aussi participer activement au conflit.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Rendez-vous à 18h !

Devenez Socio

Derniers Tweets

Pin It on Pinterest

Share This

Partagez cet article

Avec vos amis !