Select Page

Chine : les personnes qui auront une mauvaise « note sociale » ne pourront plus voyager

Chine : les personnes qui auront une mauvaise « note sociale » ne pourront plus voyager

Non, ce n’est pas une dystopie. Xi Jinping a fait un pas de plus vers un monde qu’on ne voudrait pas voir naître. Depuis 2014 déjà, le gouvernement chinois a mis en place un système de notation des citoyens. Système qui sera basé sur une « note sociale » attribuée à chacun, suivant qu’il gare mal son vélo, qu’il ose fumer en public ou dire un gros mot. Ce système de notation des individus devrait être complètement opérationnel et obligatoire en 2020.

Mais Xi Jinping n’attend pas pour l’expérimenter. Dès le mois de mai, les individus ayant une mauvaise « note sociale » auront l’interdiction de prendre le train ou l’avion, vient d’annoncer l’agence de presse Reuters.

Aujourd’hui plus de sept millions de Chinois souffrent déjà de ce système de notation digne de Black Mirror. Pour perdre des points c’est simple : donner une « fausse alerte sur le terrorisme », être accusé de vols, prendre le train avec un billet expiré, fumer dans l’espace public ou même mal garer son vélo. Pour les récupérer, il faut présenter ses excuses, mais si celles-ci ne sont pas jugées « sincères », votre note restera basse.

« Les autorités gouvernementales chinoises espèrent clairement créer une réalité dans laquelle les mesquineries bureaucratiques pourraient considérablement limiter les droits des personnes. A mesure que le pouvoir du président Xi Jinping prendra de l’ampleur et que le système approche de sa pleine mise en œuvre, d’autres abus viendront », s’est inquiété Maya Wang de l’ONG Human Rights Watch.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Devenez Socio

Restez connectés au Média

Les Tweets du Média