Select Page

La Belgique cartonne, l’Angleterre gagne dans la douleur : la revue du mondial N°2

La Belgique cartonne, l’Angleterre gagne dans la douleur : la revue du mondial N°2

Si la Belgique assure son entrée proprement, l’Angleterre, elle, s’en sort dans les dernières minutes face à la Tunisie. Retour sur ce lundi de Coupe du Monde.

La Suède domine son sujet

Si le score ne le montre pas nécessairement, la Suède a tout de même montré un visage assez serein face à la Corée du Sud. 55% de possession de balle et 15 tirs contre les scandinaves contre seulement 5 pour les Sud-coréens. S’il a fallu attendre la 65ème minute et un penalty, sifflé à l’aide de l’assistance vidéo, pour que le nordiques prenne l’avantage, la maîtrise technique était malgré tout de leur côté. L’essentiel est là et les jaune et bleu commencent bien leur mondial.

La Belgique commence fort

Au départ, les doutes étaient pourtant permis. D’une part, on sait que la Belgique peut souvent pêcher dans le réalisme, d’autre part, le Panama est une nation qui progresse constamment depuis les éliminatoires pour le mondial 2014, qu’ils avaient loupé de peu lors des prolongations du dernier match. Certains se souviendront peut-être aussi de la demi-finale de Gold Cup (l’équivalent de l’Euro mais pour l’Amérique du Nord et du Centre) volée par l’arbitre face au Mexique, futur vainqueur. D’autres se remémoreront leur abnégation lors de la Copa America Centenario en 2016. Dans le jeu, le sélectionneur Hernan Dario Gomez a permis au Panama s’incorporer une philosophie de jeu basée sur la solidité défensive et une excellente justesse technique au milieu de terrain. Si vous voulez en savoir davantage au sujet du Panama, je vous recommande l’excellent article de Lucarne Opposée.

Subsiste malgré tout quelques doutes tactiquement quand, dans le même temps, le 3-4-3 proposé par Roberto Martinez s’est avéré plus payant. Le talent en plus, la Belgique a outrageusement dominé les débats. 61% de possession de balle, des latéraux qui aident constamment l’animation offensive et débordant la défense Panaméenne et un milieu de terrain en maîtrise techniquement. Le verrou centre-américain a tout de même mis une mi-temps avant de sauter, sur une superbe frappe de Mertens. Et il a sauté pour de bon. Le travail de De Bruyne et d’Eden Hazard dans l’entre-jeu ont permis à Lukaku de s’offrir un doublé ainsi qu’une victoire probante pour la Belgique.

L’Angleterre en demi-teinte

Pas grand-chose à retenir de cette Angleterre si ce n’est qu’il lui faudra redoubler de constance si cette dernière souhaite aller loin dans ce mondial. Une première mi-temps outrageusement dominée mais un score de 1-1 à la pause. Si Harry Kane — qui avait bien suivi la tête de John Stones mal repoussée par le gardien tunisien Mouez Hassen — a ouvert la marque, un penalty concédé peu après la demi-heure de jeu a permis à la Tunisie de revenir au score. La seconde période voyait des Nord-africains tenter de tenir le score en resserrant les lignes en défense. Face à une Tunisie courageuse mais un peu faible dans le domaine aérien, le salut est alors venu de Harry Kane sur corner, encore une fois. Dans le jeu, rien de très rassurant pour les Anglais, qui devront faire mieux au prochain match contre le Panama.

Légende : Mertens célèbre son but

Crédits: Capture écran/chaîne YouTube FIFA TV

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Rendez-vous à 18h !

Devenez Socio

Derniers Tweets

Pin It on Pinterest

Share This

Partagez cet article

Avec vos amis !