Select Page

La Suède se qualifie, l’Angleterre au bout du suspense : la revue du mondial N°13

La Suède se qualifie, l’Angleterre au bout du suspense : la revue du mondial N°13

Hier, pour les deux derniers huitième de finale, la Suède affrontait la Suisse et l’Angleterre rencontrait la Colombie. Résumé.

La Suède vient à bout de la Suisse

Ce n’était peut-être pas l’affiche la plus séduisante de la compétition, mais les deux équipes nous avaient montré des choses intéressantes durant leurs phases de poule respectives. Notamment la Suède, qui était passée tout près de battre l’Allemagne, puis qui avait ensuite douché le Mexique 3-0. Si ce sont les Suisse qui ont globalement dominé la partie en terme de possession de balle, ce sont bien les Suédois qui se sont procurés les occasions les plus franches. Le tout sans jamais avoir été inquiétés par la Suisse.

Mais dans l’ensemble, les deux équipes se sont montrées relativement maladroite devant le but : 18 tirs pour seulement 4 cadrés pour les Suisses et 12 tirs pour 3 cadrés pour les suédois. Pour le spectacle, il faudra attendre la 66ème minute pour voir les scandinaves ouvrir la marque. Bien servi par Toivonen, Forsberg voit sa frappe déviée par le défenseur suisse Akanji avant de finir au fond des filets de Sommier, pris à contre-pied. Les suédois sont passés tout près de doubler la marque sur un coup-franc par Toivonen à la 97ème minute. Malgré tout, la Suède conserve son avance jusqu’au bout et assure sa qualification pour les quart de finales où elle rencontrera le vainqueur de Colombie/Angleterre.

L’Angleterre passe par les tirs au but

Ce devait être l’affiche la plus alléchante de la journée. Il n’en fut rien. Malgré une flopée de joueurs aux talents offensifs évidents tels que Cuadrado, Falcao, Quintero, Harry Kane, ou encore Ryan Sterling, il n’y a aucune occasion franche à se mettre sous la dent. Ce, jusqu’au penalty sifflé en faveur de l’Angleterre et transformé par Harry Kane. Même si les Three lions semblaient mieux en place dans l’animation offensive, c’est resté particulièrement brouillon dans les derniers mètres.

Du côté de la Colombie, privée de James Rodriguez blessé, on a eu toutes les peine du monde à développer du jeu, bien contenu par le milieu de terrain anglais. Est-ce que la philosophie de jeu inculquée par le sélectionneur argentin José Pekerman est arrivé à bout de souffle ? L’ouverture du score anglaise a au moins eu cela d’intéressant qu’elle a poussé les cafeteros a jouer plus haut pour arracher l’égalisation. Une égalisation survenue dans les toutes dernières minutes du temps additionnel sur un corner idéalement frappé par Cuadrado et repris de la tête par le jeune Yerry Mina. Bien que défenseur, Mina pointe désormais à trois buts dans ce mondial.

La suite devait donc se jouer durant les prolongations. Et celles-ci ont été à l’image du reste du match. Insipide. On est resté sur une animation offensive brouillonne des deux côtés, qui peut s’expliquer par une fatigue physique évidente. Carlos Bacca et Radamel Falcao ne passent pourtant pas loin de donner l’avantage à la Colombie à la 96ème et à la 104ème minute. Ils seront imités dix minutes plus tard par Daniel Rose, dont la frappe passera tout près de la cage de David Ospina. La décision se fera donc aux tir au but. Et la sélection de Gareth Southgate arrachera sa qualification pour les quarts grâce au tir au but décisif inscrit par Eric Dier, profitant des ratés de Mateus Uribe et de Carlos Bacca.

Légende: Les joueurs anglais fêtent leur victoire

Crédits: Capture écran/chaîne YouTube FIFA TV

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Devenez Socio

Restez connectés au Média

Les Tweets du Média