Select Page

Natalie Portman, antisémitisme et Corée du Nord : actualité du week-end

Natalie Portman, antisémitisme et Corée du Nord : actualité du week-end

Natalie Portman s’oppose au gouvernement israélien, des personnalités signent une tribune controversée contre le « nouvel antisémitisme », la loi asile-immigration a été votée, la Corée du Nord recule sur le nucléaire et, enfin, Salah Abdelslam écope d’une peine de prison.

Natalie Portman se rebelle contre Benyamin Netanyahou

Natalie Portman a décidé de ne pas se rendre en Israël pour recevoir le prix Genesis, qui récompense une personnalité pour son travail envers la communauté et les valeurs juives, le 28 juin prochain. Deux millions de dollars sont prévus pour le lauréat de ce prix souvent surnommé le « prix Nobel juif ». L’actrice israélo-américaine a expliqué sur Instagram sa décision.

« J’ai décidé de ne pas participer parce que je ne veux pas être vu comme un soutien de Benyamin Netanyahou, qui devait faire un discours à la cérémonie », déclare-t-elle. Portman invoque de récents événements «  extrêmement pénibles  » qui l’empêchent de participer à un quelconque événement public dans ce pays, en références aux 38 Palestiniens tués et aux centaines de blessés par des tirs israéliens, lors du mouvement de protestation pacifique dans la bande de Gaza. Née à Jérusalem, Natalie Portman revendique néanmoins fièrement sa nationalité israélienne. Elle a ainsi tenu à préciser : « Je ne fais pas partie du mouvement BDS [Boycott, désinvestissement et sanctions d’Israël – NDLR] et ne le cautionne pas. » Elle explique également : « Comme beaucoup d’Israéliens et de juifs dans le monde, je peux critiquer la direction israélienne sans pour autant vouloir boycotter l’ensemble du pays. » Des précautions qui ne l’ont malheureusement pas empêchée d’être accusée d’antisémitisme par ses détracteurs…

 Une tribune contre le « nouvel antisémitisme »… et l’islam ?

« L’antisémitisme n’est pas l’affaire des Juifs, c’est l’affaire de tous », pouvons-nous lire dans un « Manifeste “contre le nouvel antisémitisme” » diffusé par Le Parisien ce 23 avril et signé par 250 signataires, dont Charles Aznavour, Elisabeth Badinter, Pascal Bruckner, Bernard Cazeneuve, Nicolas Sarkozy, Pierre-André Taguieff, ou encore Georges Bensoussan. Dans le sillage d’un livre à paraître ce mercredi 25 avril chez Albin Michel, Le nouvel antisémitisme en France, préfacé par la philosophe Elisabeth de Fontenay, la tribune dénonce avec justesse la montée inquiétante de violences contre les Juifs ces dernières années. Ainsi, selon le ministère de l’Intérieur, les attaques graves à l’encore des Juifs, comme les violences, les incendies, les dégradations, ou encore les tentatives d’homicide ont augmenté de 26% en 2017. Elle rappelle aussi la baisse de la population juive en Île-de-France, qui prend des proportions inquiétantes et affirme, à juste titre, que « la France sans les Juifs, ce n’est plus la France ».

Si nous pouvons nous accorder avec ces constats, d’autres sont plus contestables. La tribune entretient une confusion entre antisémitisme et antisionisme en déclarant : « Parce qu’au vieil antisémitisme de l’extrême droite, s’ajoute l’antisémitisme d’une partie de la gauche radicale qui a trouvé dans l’antisionisme l’alibi pour transformer les bourreaux des Juifs en victimes de la société. » Ensuite, si elle a raison de pointer du doigts le rôle de l’islamisme, elle l’élargit abusivement à l’islam. Elle demande ainsi que ‘les versets du Coran appelant au meurtre et au châtiment des juifs, des chrétiens et des incroyants soient frappés d’obsolescence par les autorités théologiques, comme le furent les incohérences de la Bible et l’antisémite catholique aboli par Vatican II, afin qu’aucun croyant ne puisse s’appuyer sur un texte sacré pour commettre un crime. » Rappelons d’abord que le IIe concile œcuménique du Vatican, initié par le pape Jean XXIII, entre 1962 et 1965, n’a aboli aucun verset biblique mais a fait évoluer le dogme et la pratique catholique. Ensuite, le sunnisme, majoritaire dans le monde musulman et encore plus en France, ne possède pas de clergé, donc un Vatican II est impossible. Enfin parce qu’elle laisse ainsi entendre que l’islam pose problème en lui-même, en faisant fi des diversités de pratiques.

Vote de la loi asile-immigration

Il aura fallu une dizaine d’heures de débats et sept jours pour faire adopter aux députés, en première lecture, le projet de loi asile-immigration, ce dimanche 22 avril. Pour rappel, le texte controversé, défendu par le ministre de l’Intérieur, entend réduire le traitement des demandes d’asile, augmenter les reconduites à la frontière et fait passer la durée maximale de séjour en centre de rétention de 45 à 90 jours. Dans le même temps, le gouvernement a refusé d’interdire le placement des mineurs en rétention, comme le demandait la gauche.

La Corée du Nord recule sur le nucléaire

Depuis l’an dernier la tension monte entre le chef d’Etat de la Corée du Nord, Kim Jong-un, et le président Donald Trump. Mais alors que certains craignaient que cela débouche vers un conflit majeur, Pyongyang a décidé de calmer le jeu. Ce samedi 21 avril le gouvernement nord-coréen a, contre toute attente, décidé de suspendre ses essais nucléaires.

Ajoutons que, grande nouveauté, les deux Corées ont ouvert vendredi une ligne de téléphone rouge. Les deux régimes ont prévu un sommet, à la fin de la semaine, dans la zone démilitarisée qui coupe la péninsule. Elles souhaitent discuter pour la première fois d’un traité de paix qui mettrait officiellement fin à la guerre puisque pour l’instant on est toujours sous le simple régime du cessez-le-feu décrété en 1953. De même, un sommet entre Trump et Kim Jong-un, début juin, semble de plus en plus probable.

Nouvelle peine pour Salah Abdeslam

Retenu coupable de « tentative d’assassinat à caractère terroriste », le seul membre encore en vie du commando responsable des attentats du 13 novembre 2015 à Paris, a été condamné ce lundi 23 avril. Il vient d’écoper de vingt ans de prison. Trois jours avant son arrestation, il avait participé à une fusillade en Belgique. Le procès s’était tenu début février.

Crédit photo : Flickr

1 Comment

  1. Arthur Jeannot

    Une remarque sur l’argument de Mme Portman « « Je ne fais pas partie du mouvement BDS [Boycott, désinvestissement et sanctions d’Israël – NDLR] et ne le cautionne pas. » Elle explique également : « Comme beaucoup d’Israéliens et de juifs dans le monde, je peux critiquer la direction israélienne sans pour autant vouloir boycotter l’ensemble du pays. » » => la campagne BDS ne vise pas l’ensemble du pays Israël, mais le boycott des produits issu des colonies d’Israël.

    Réponse Signaler un abus

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Rendez-vous à 18h !

Devenez Socio

Derniers Tweets

Pin It on Pinterest

Share This

Partagez cet article

Avec vos amis !