Macron chez Trudeau, Brexit et plastique en mer Méditerranée : l’actualité de ce 8 juin 2018

Macron chez Trudeau, Brexit et plastique en mer Méditerranée : l’actualité de ce 8 juin 2018

Macron et Trudeau font front commun contre Trump, le Royaume-Uni repousse la sortie de l’Union douanière et la pollution en mer Méditerranée atteint des records : toute l’actualité de ce 8 juin.

Macron et Trudeau font front commun contre Trump

La visite de Macron au Canada s’est poursuivie ce jeudi 7 juin. Le président français, qui a été reçu au Parlement fédéral d’Ottawa, compte faire front avec Justin Trudeau contre les barrières douanières décidées par Donald Trump la semaine dernière. Le président américain a en effet choisi d’imposer de taxer de 10% l’aluminium et de 25% l’acier importés de l’Union européenne, du Canada et du Mexique. Le Premier ministre canadien a expliqué : « Ce sont des propos risibles que le Canada, la France, les Européens… puissent représenter une menace pour la sécurité nationale des Etats-Unis, car nous sommes les meilleurs alliés que les Etats-Unis ont eus depuis longtemps. »

Trump a réagi dans un tweet : « Merci de dire au premier ministre Trudeau et au président Macron qu’ils font payer aux Etats-Unis d’énormes taxes et qu’ils créent des barrières non monétaires. L’excédent commercial de l’UE avec les Etats-Unis est de 151 milliards, et le Canada empêche nos agriculteurs et d’autres » d’accéder à son marché. « J’ai hâte de les voir demain », a-t-il ajouté, faisant référence au G7, qui se déroulera ce vendredi 8 et samedi 9 au Québec et où les Etats-Unis devraient être plus seuls que jamais. Le président Macron a mis en garde contre le fait que ce rendez-vous ne tourne pas en G6+1. De son côté, Donald Trump a déjà annoncé qu’il repartirait plus tôt samedi matin du Canada, afin de se rendre à Singapour. Le président américain est en réalité plus focalisé sur son sommet avec Kim Jong-un le 12 juin, que sur ce G7.

Royaume-Uni : la sortie de l’Union douanière repoussée en 2021

Il s’agit d’un sujet de tension entre Theresa May et ses ministres : le risque de réapparition d’une frontière en Irlande. En effet, l’Irlande du Nord devra sortir de l’Union européenne, comme le reste du Royaume-Uni, alors que la République d’Irlande y restera. Seulement, ni Londres, ni Dublin ni Bruxelles ne veulent remettre en cause la fluidité des échanges entre le Nord et le Sud, au risque de déséquilibrer le fragile processus de paix. Résultat : le Royaume-Uni et l’Union européenne n’arrivent pas à se mettre d’accord sur les futures conditions du Brexit. Une situation qui a exaspéré David Davis, secrétaire d’État à la sortie de l’Union européenne, qui a menacé de démissionner.

Pour résoudre la crise, Theresa May s’est résolue à accepter une solution qui, au départ, n’était pas la sienne. Elle qui a toujours préconisé de sortir de l’Union douanière avec l’UE, a finalement proposé d’y maintenir le Royaume-Uni après la période de transition post-Brexit censée s’achever fin 2020 (et non la seule Irlande du Nord, comme l’avait suggéré Bruxelles). Il reste maintenant à savoir si l’Union européenne acceptera. De son côté, le Premier ministre irlandais, Leo Varadkar, a déjà averti que son pays ne pourrait accepter une solution limitée dans le temps. La question de la frontière irlandaise n’est donc pas encore réglée.

La pollution en mer Méditerranée atteint des records

Un rapport de l’ONG WWF France, dévoilé ce vendredi, rapport qu’avec 200 millions de touristes en plus l’été en Europe, le nombre de déchets retrouvés en mer augmente de 40%. La faute revient en partie aux objets jetés sur les plages, en ville, mais aussi les fibres synthétiques qui passent dans les stations d’épuration et qui se déversent dans la mer. Selon l’ONG, on trouve dans la mer Méditerranée 1,25 millions de fragments de plastique au km². Elle concentre 7% de tous les microplastiques, alors qu’elle ne représente que 1% des eaux marines à l’échelle du globe, conséquence du fait qu’il s’agit de la mer la plus fermée au monde. De quoi inquiéter sérieusement l’ONG. Selon elle, 134 espèces, des poissons mais aussi des oiseaux, ont ingéré du plastique. Cette plastification de la mer Méditerranée laisse augurer le pire pour la biodiversité.

Photo : Theresa May

Crédits : Raul Mee/ Theresa May/ Wikimedia commons

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Signez la pétition !

Devenez Socio

Derniers Tweets

Pin It on Pinterest

Share This

Partagez cet article

Avec vos amis !