Select Page

Fusillade à Liège, millénaire et Israël : l’actualité du 30 mai 2018

Fusillade à Liège, millénaire et Israël : l’actualité du 30 mai 2018

Fusillade à Liège, évacuation du campement de migrants du Millénaire et raid israélien à Gaza : retrouvez l’actualité du 30 mai.

Fusillade à Liège

Ce mardi 29 mai 2018, trois personnes, dont deux policiers, sont décédées dans une fusillade à Liège, en Belgique. Le responsable, Benjamin Hermann, est né en 1982. Il était en permission de sortie de la prison où il était incarcéré pour des faits de droit commun. L’auteur a connu plusieurs séjours en prison, pour des faits de vols, de dégradations de biens publics et de petits trafics de drogue, selon La Libre, qui révèle également qu’il a été décrit par d’autre prisonniers de Lantin comme quelqu’un de « marginal et violent ».  Il était fiché S. La piste islamiste est pour le moment privilégiée par la justice.

Évacuation du campement de migrants du Millénaire

Le camp du Millénaire, installé quai du Lot, sur les berges du Canal Saint-Denis a été évacué ce mercredi 30 mai entre 6h du matin et 8h du matin. Il rassemblait près de 1.500 exilés, dont des mineurs isolés, venus principalement du Soudan, de la Somalie et de l’Érythrée. Il s’agit de la 34e explusion organisée dans la capitale depuis trois ans. La plus importante avait concerné quatre mille personnes, en novembre 2016. Selon le ministre de l’Intérieur, Gérard Collomb, l’évacuation « conduira à l’hébergement temporaire des personnes concernées dans une vingtaine de sites de Paris et de la région parisienne, puis à l’examen de la situation administrative de ces personnes. »

Les exilés ont été contraints de monter dans des bus partant en direction de dix-huit gymnases « réquisitionnés » en Île-de-France, où deux mille deux cents lits de camp les attendent. Paris a mis à disposition cinq gymnases, soit huit cents places ; le département de Seine-et-Marne, trois ; les Yvelines, le Val-de-Marne, l’Essonne et le Val-d’Oise, deux chacun ; les Hauts-de-Seine et la Seine-Saint-Denis, un chacun.

Raid israélien à Gaza

Tsahal, l’armée israélienne, a frappé ce mardi 30 mai la bande de Gaza, en représailles à un feu nourri de roquettes et d’obus. Des dizaines de cibles ont été visées, il s’agit de la plus sévère attaque israélienne depuis 2014. Aucune victime n’a été rapportée côté palestinien dans ce nouvel accès de tensions après des semaines de violences le long de la frontière entre Israël et la bande de Gaza. Côté israélien, trois soldats ont été blessés par les tirs, un modérément et deux légèrement, et ont été évacués, selon l’armée.

Le spectre d’un nouveau conflit est plus que jamais d’actualité dans l’enclave coincée entre Israël, l’Egypte et la Méditerranée, qui a connu depuis 2008 trois guerres.

Photo : Démantèlement du camp du Millénaire

Crédits : Capture d’écran/ YouTube Euronews

1 Comment

  1. Marchant

    à la Rédaction en Chef,
    Madame, Monsieur
    Tout au long de l’année, et particulièrement en cette période de tensions extrême au Proche-Orient, il est quasiment impossible de lire, d’écouter, des commentateurs n’utilisant pas, pour désigner l’armée israélienne, le mot de « Tsahal ».
    Je ne sais pas à quoi correspond cette déviation du langage ( …une utilisation partisane ? ) en tout état de cause, ce n’est pas un mot innocent, il n’y a pas de mot innocent ). Ce pseudo « faire valoir par le langage » des journalistes est aussi pour le moins agaçante pour ceux qui ne savent pas ce que ce mot, un acronyme hébreu, veut réellement dire. Tsahal signifie TSva Hagana LéYisraël, armée de défense d’Israël.
    Que je sache, ce mot n’existe pas dans la langue française et je suis certain que nombre de journalistes qui ne parlent pas hébreu (comme moi) ignorent même sa signification !
    Une armée reste la force militaire d’un pays, rassemblée, entraînée, structurée et équipée de façon à pouvoir entreprendre des manœuvres guerrières.
    En Israël comme en France ! Parlons donc d’armée israélienne comme on parle d’armée française.
    La tache – entre autres – des médias, n’est-elle pas de veiller « à la défense et à l’illustration de la langue française » dans la communication, ainsi qu’au respect des dispositions de la loi relative a l’emploi de notre langue.
    En Iraq ou au Proche Oreient, ceux qui commentent l’actualité, ne parlent pas d’« american army » que je sache ? Cette façon de faire semblant d’être savant, de galvauder les mots, d’en tordre le sens, n’est pas neutre ; elle est la marque de tous les extrémismes.
    Je crois que c’est aussi votre rôle de faire que les journalistes ne délivrent pas des certificats d’innocence aux mots qu’ils emploient.
    Nous vivons une époque suffisamment dure, Nous sommes environnés par la violence et la mort en permanence, alors de grâce, épargnez-nous cette rhétorique à deux sous, utilisez les mots pour ce qu’ils sont.
    Cordialement
    En vous remerciant pour la patience prise à me lire, je vous prie de croire, Madame, Monsieur le Rédacteur en Chef à l’assurance de mes meilleures salutations.

    Valtat

    Réponse Signaler un abus

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Devenez Socio

Derniers Tweets

Pin It on Pinterest

Share This

Partagez cet article

Avec vos amis !