Select Page

Notre-Dame-des-Landes, Rennes 2 et Atlético Madrid : l’actualité de ce 17 mai 2018

Notre-Dame-des-Landes, Rennes 2 et Atlético Madrid : l’actualité de ce 17 mai 2018

Nouvelle évacuation à Notre-Dame-des-Landes, pas d’examens à Rennes 2 et l’Atlético Madrid remporte la Ligue Europa : retrouvez l’actualité 17 mai 2018.

Notre-Dame-des-Landes à nouveau évacuée

Après une première opération d’envergure début avril, l’État a lancé sa deuxième phase d’évacuation de la ZAD ce jeudi 17, un peu avant 6h du matin. Une vingtaine de squats situés sur un corps de ferme doivent être délogés. Selon nos confrères de Franceinfo, 1.800 gendarmes mobiles sont sur place. Un journaliste de l’AFP aurait constaté des tirs de grenades lacrymogènes ont été constatés et un hélicoptère survole la zone. Dans le même temps, plusieurs barricades ont été érigées sur la départementale 81. D’après le ministre de l’Intérieur Gérard Collomb, les opérations « visent les occupants illégaux ayant refusé de régulariser leur situation », cela concerne une dizaine de « squats » et entre 200 et 400 zadistes. « Conformément aux engagements du gouvernement, le processus de retour à l’État de droit se poursuit à Notre-Dame-des-Landes », a-t-il expliqué sur Twitter.

Dans le même temps, le gouvernement attendait que les quinze zadistes, dont les projets d’installation ont été validés lundi par le ministère de l’Agriculture, signent ce mercredi les conventions d’occupation précaire. « On veut signer au plus vite, mais pas aujourd’hui », a indiqué l’un d’eux à Ouest-France. Il ne s’agit néanmoins pas d’un « refus de signer ». « Nous n’avons reçu les conventions d’occupation précaires que mardi. Sept pages pour chacune. Avant de signer, il faut qu’on fasse étudier les multiples clauses par nos juristes », a-t-il indiqué. « Il est hors de question qu’on signe alors que des expulsions sont annoncées », a expliqué un autre. Ils ont alors lancé un appel à leur soutien et refusé de signer les conventions d’occupation précaire proposées par le gouvernement.

Les examens à Rennes 2 annulés

Ce mercredi, le comité de mobilisation des personnels de l’université Rennes 2 avait tenu à rappeler dans un communiqué son opposition à Parcoursup et à la loi ORE. « Les témoignages convergent pour montrer que Parcoursup ne résout pas les problèmes rencontrés les dernières années pour affecter les bacheliers à l’université et ne permet pas une meilleure orientation », soulignait-il. Il militait cependant pour la tenue des examens, précisant qu’ils refuseront « de surveiller des examens en présence de forces de l’ordre ». Les étudiants en ont néanmoins décidé autrement.

« Un groupe d’environ 300 individus, dont une partie cagoulée et extérieure à l’établissement s’est organisé pour bloquer les bâtiments où devaient se dérouler les examens », a expliqué l’Université Rennes 2 sur Twitter. Elle a précisé que plusieurs salles ont été ouvertes par effraction et que les manifestants « ont obstrué les différentes entrées afin d’empêcher l’accès aux épreuves. Par conséquent, les conditions normales d’examens n’étant plus garanties, l’équipe de direction a décidé d’annuler les épreuves prévues aujourd’hui ». La présidence de l’université a ajouté qu’elle « condamne fermement ce nouveau blocage » et « mettra tout en œuvre pour assurer la tenue des examens. […] Les modalités seront communiquées très rapidement ».

L’Atlético Madrid remporte la Ligue Europa

Déception pour les Marseillais, Jean-Luc Mélenchon et Emmanuel Macron : l’OM échoue pour la troisième fois en finale de la C3, après Parme en 1999 (3-0) et Valence en 2004 (2-0). Cette fois, les bourreaux des Marseillais sont l’Atlético Madrid, eux-mêmes défaits en finale de la Ligue des Champions en 2014 et 2016. Il s’agit de la troisième victoire des Madrilènes en Europa League en 2010 et 2012 et le premier titre majeur du Français Antoine Griezmann, auteur d’un doublé.

Après un beau parcours, les Marseillais n’ont pourtant pas démérité. Ils ont eu une possession de balle favorable (57%) et ont tiré autant au but que leurs adversaires (12 fois, dont 2 cadrés, contre 4). Il leur aura manqué l’expérience. C’est un contrôle manqué de Zambo Anguissa sur une relance du gardien Steve Mandanda au pied près de sa surface qui emmène le premier but des Colchoneros. La blessure du maître à jouer et capitaine Dimitri Payet à la 31e minute, qui manquera probablement le Mondial en plus, n’a rien arrangé pour les Olympiens. Il ne leur reste plus qu’à disputer ce samedi la dernière journée du championnat de France, à domicile, au Vélodrome, contre Amiens. Ils auront pour objectif de décrocher la troisième place, aujourd’hui occupée par l’Olympique lyonnais, afin d’obtenir une place qualificative en Ligue des Champions. Une compétition dont est assuré de participer l’an prochain Griezmann et son équipe. Il nous reste maintenant à espérer qu’il soit aussi affûté lors de la Coupe du Monde qui se profil.

Photo : Antoine Griezmann

Crédits : Wikimedia common

 

 

1 Comment

  1. Beaucoup de faute… Relisez-vous avant de publier svp ce n’est pas toujours agréable et ça décrédibilise le travail de l’auteur de l’article.

    Réponse Signaler un abus

Laisser un commentaire

Devenez Socio

Restez connectés au Média

Les Tweets du Média

Les dernières émissions du Média

Loading...

Ne manquez pas les nouveaux articles du Média

Suivez l'actu d'une presse libre et indépendante des puissances financières

Merci d'avoir souscrit à notre newsletter !

Pin It on Pinterest

Share This

Partagez cet article

Avec vos amis !