Select Page

Mobilisation en hausse dans les universités

Mobilisation en hausse dans les universités

Le mouvement étudiant s’étend. De nouveaux campus sont bloqués ou occupés.

Ce n’est plus seulement un mouvement étudiant, avec la participation massive des personnels universitaires. Déjà mobilisés contre la plateforme web Parcoursup (qui gère les vœux d’orientation des futurs étudiants), de nombreux enseignants rentrent en grève. C’est le cas à Lille où les personnels mobilisés ont publié un communiqué qui appelle à ne pas organiser les examens. En plus de boycotter les commissions de sélection de Parcoursup, les enseignants refusent la tenue de partiels dans un climat social tendu, alors que de nombreux cours n’ont pu avoir lieu.

A ce sujet la ministre Frédéric Vidal déclare dans la presse que les examens se tiendront. A Toulouse, où l’université Jean Jaurès est sous tutelle du ministère, la nouvelle direction envisage un décalage du calendrier sur l’été. Certains présidents d’université veulent dématérialiser les examens. Ce matin à Lille 2, les forces de police sont intervenus. Ils ont gazé des étudiants et des enseignants pour les empêcher de bloquer des partiels.

Interrogé par le Média, Florent Chapelle, porte-parole de Solidaire Etudiant-e-s, nous explique que les modalités d’examens se décident universités par universités. Le syndicat étudiant demande la validation automatique du semestre avec un 10 pour tous les étudiants concernés par les blocages, et la possibilité pour ceux qui le souhaitent, d’améliorer leur note en organisant des partiels.

Le mouvement s’organise malgré la répression

Les agressions contre les étudiants mobilisés se poursuivent. Vendredi 6 avril au soir, un groupe d’extrême droite a attaqué les étudiants qui occupaient le site de Tolbiac, sans réussir à les en déloger. Dans le même temps plusieurs présidents d’université demandent l’intervention des forces de l’ordre. A Nanterre, plusieurs étudiants ont été arrêtés par la police dans la journée.

L’opération consiste à mettre fin à l’occupation du campus, là où la veille s’était tenue la coordination nationale étudiante (CNE).

Les étudiants de 35 établissements s’y sont réunis pour organiser ensemble la suite du mouvement étudiant. Ils appellent à une manifestation mardi 10 avril. Une prochaine CNE aura lieu les 21 et 22 avril.

 

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Rendez-vous à 18h !

Devenez Socio

Derniers Tweets

Pin It on Pinterest

Share This

Partagez cet article

Avec vos amis !