Macron et les étudiants en 3 minutes chrono

Macron et les étudiants en 3 minutes chrono

Lors de l’interview d’Emmanuel Macron à Edwy Plenel et Jean-Jacques Bourdin, seulement trois minutes ont été accordées au mouvement étudiant.

Pas une question sur le fond, ni sur les réformes ou la plateforme Parcoursup. Le journaliste Edwy Plenel de Mediapart aborde le sujet en demandant au président de la république, si la répression était sa façon de célébrer les 50 ans de Mai 68. « Question cash, réponse cash » annonce -t-il au chef de l’état. Et Emmanuel Macron assume les interventions policières.

Pour désigner les étudiants en lutte, il parle de « professionnels du désordre ». Pour Le Média, nous avons rencontré des étudiants et des enseignants de l’université de Nanterre. Voici leur réaction :

Crédit : Wikimedia Commons

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Soutenu par :

Devenez Socio

Derniers Tweets

  • RT @fabienpalem: #Espagne : Les vieilles blessures de la guerre civile, de la dictature franquiste et de la Transition démocratique seront…
  • RT @teocazenaves: "Il faut en finir avec la banalisation d'un tir dans la nuque ou sur la tempe ! Ces crimes doivent être qualifiés comme d…
  • RT @fabienpalem: Baltasar Garzón : "Il n'y a jamais eu de volonté de la part du pouvoir judiciaire de juger les crimes du franquisme. La lo…
  • RT @LeMediaTV: SOUS PRÉTEXTE DE TERRORISME, ATTAQUES MASSIVES CONTRE NOS LIBERTÉS "L’exécutif Macron semble vouloir profiter des circonsta…
  • SOUS PRÉTEXTE DE TERRORISME, ATTAQUES MASSIVES CONTRE NOS LIBERTÉS "L’exécutif Macron semble vouloir profiter twitter.com/i/web/status/1…mk3iW7Z

Pin It on Pinterest

Share This

Partagez cet article

Avec vos amis !