La révolte lycéenne

La révolte lycéenne

Les étudiants et les enseignants ne sont pas seuls à s’opposer au plan vidal et à la plateforme Parcoursup. Les syndicats lycéens appellent à manifester jeudi 19 avril.

Pour s’inscrire à l’université il faut désormais passer par Parcoursup, la plateforme internet qui gère les vœux des lycéens. Cette interface web cristallise avec le plan Vidal la colère des étudiants et des lycéens. Ils reprochent au gouvernement d’accentuer la sélection à l’entrée des universités. Le Media a contacté l’UNL-SD, une organisation lycéenne. Julien Delohaen, le porte parole nous explique ce qui les mobilise.

Les manifestants lycéens comptent converger avec les autres secteurs. « C’est une révolte contre la casse du service public » explique Hugo Prevost, un représentant de l’UNL, un autre syndicat étudiant.

Si les lycéens rejoignent le mouvement, ce n’est pas seulement parce qu’ils craignent la sélection. C’est aussi en réaction à la répression policière. Ils ont été particulièrement choqué par la charge des CRS au lycée Pasteur à Lille la semaine dernière.

Si l’approche du bac risque de freiner la mobilisation, plusieurs lycéens affirment vouloir manifester jusqu’à l’abrogation. Liam Bouchelet, lycéen à Claude de France en Sologne, élève en terminal Littéraire, a ses épreuves de bac blanc le jour de la mobilisation. Pourtant, il affirme qu’avec ses camarades de classe, ils sont prêts à sacrifier leur examen. Pour ces futurs étudiants, l’opposition à la réforme Vidal prime.

Les lycéens mobilisés appellent également à une semaine de la révolte lycéenne à partir du 1er Mai.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Rendez-vous à 18h !

Devenez Socio

Derniers Tweets

Pin It on Pinterest

Share This

Partagez cet article

Avec vos amis !