Select Page

Des élèves sans-abris obligés de dormir dans leurs écoles

Des élèves sans-abris obligés de dormir dans leurs écoles

Soutenus par leurs enseignants, les élèves à la rue de l’agglomération lyonnaise et leurs familles logent dans leurs établissements.

C’est le visage cerné, blême, les vêtements boueux et le « cartable rongé par les rats » que les enfants arrivent le matin à l’école. Une réalité difficilement acceptable pour les enseignants s’engageant auprès des familles sans-abris pour les aider à trouver un toit où dormir.

Indignés par l’idée que des familles et leurs enfants scolarisés puissent vivre dans la rue, un collectif citoyen, « Jamais Sans Toit », s’est organisé depuis 2014 afin de leur venir en aide. A Lyon, une vingtaine d’écoles se sont mobilisées avant les vacances de Noël et cinq d’entre-elles ont été occupées la nuit. Débute alors une lutte avec les pouvoirs publics pour alerter sur la situation de ces familles. Elle consiste à créer un rapport de force politique afin que l’hébergement soit assuré par l’Etat.

Si certaines familles se voient relogées, pour d’autres il n’en est rien. C’est même la menace de se voir retourner dans la rue qui plane sur elles. Comme en témoignent les enseignants du Collège Henri Barbusse, la police organisait, fin novembre, des patrouilles afin d’empêcher l’accueil des familles. Il faut tout de même savoir que selon le recensement effectué par le collectif sur l’ensemble des établissements de l’agglomération, 120 élèves sont actuellement sans-abris. Tout cela sans compter les 120 autres mineurs isolés qui sont répertoriés par le Réseau Education Sans Frontières. La lutte ne fait donc que commencer…

Retrouvez l’article complet en cliquant ici

Crédits (cc)Josemdelaa / Pixabay

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Rendez-vous à 18h !

Devenez Socio

Derniers Tweets

Pin It on Pinterest

Share This

Partagez cet article

Avec vos amis !