Select Page

Santé : Marée Blanche en direction des Champs-Élysées

Santé : Marée Blanche en direction des Champs-Élysées

La Convergence des Hôpitaux en Lutte contre l’Hôstérité a organisé ce mardi 15 mai une grande marche, intitulée “Marée Blanche”, à Paris pour protester contre la situation désastreuse du secteur de la santé.

Ils étaient environ 600, divisés en deux groupes, selon Olivier Mans, secrétaire général, Fédération SUD Santé Sociaux, signataire de la pétition lancée par Convergence des Hôpitaux en Lutte contre l’Hôstérité. Pour cette 9e mobilisation du collectif engagé contre l’austérité dans le secteur de la santé, après celle du CHU d’Angers du 24 avril, et première nationale, le cortège est parti des Invalides, à Paris, pour s’achever aux Champs-Elysées.

« La situation des hospitaliers n’est plus tenable, les témoignages sont accablants, partout des réductions d’effectifs, partout des conditions de travail totalement dégradées, partout de la souffrance et de la perte de sens de nos métiers et missions, partout de l’insécurité pour les patients », pouvions-nous lire dans leur communiqué. La lutte contre les paradis fiscaux, dans un contexte où le secteur doit faire face à des coupes budgétaires drastiques, était à l’ordre du jour. Le cortège est sorti de son parcours officiel, pour bloquer la célèbre avenue parisienne, devant le restaurant du Fouquet’s, où Nicolas Sarkozy avait fêté sa victoire en 2007, avant de bifurquer vers l’avenue George V. Leur périple pouvait être suivi sur Twitter avec le hashtag #MareeBlanche.

Vers 17h30, une délégation du collectif, composée de syndiqués de SUD, de la CGT Santé, de membres du monde associatif et même de représentants de la PHP de Paris, a été reçue par la Direction générale de l’Offre de soins (DGOS), membre de la direction générale du ministère de la Santé français. Olivier Mans nous a expliqué que son syndicat n’espérait pas grand-chose de cette rencontre et attendait la grève nationale de la fonction publique du 22 mai prochain.

Photo : Mobilisation

Crédits : Twitter de @ / Capture d’écran de @rgxhgrg 

1 Comment

  1. Dominique Gagnot

    Oui, ensemble pour destituer ce gouvernement, c’est la seule chose qui l’arrêtera.

    « Quand le gouvernement viole les droits du peuple, l’insurrection est, pour le peuple et pour chaque portion du peuple, le plus sacré des droits et le plus indispensable des devoirs » (Article 35 de la Déclaration des Droits de l’Homme et du citoyen, et préambule de la Constitution du 24 juin 1793).

    La DDHC étant la plus haute de nos Lois,
    Nous devons légalement arrêter Macron et son gouvernement,
    Pour Haute trahison et Crime contre l’Humanité.

    https://www.facebook.com/rassemblementdesglieres/videos/1874312585941646/?hc_ref=ARRFryay_NAM_aDKpgedWaOrwHkaj6vUtoAyDVke4p8ERvRa5odCwinSXiTHBvCeygg&fref=gs&dti=954934921227773&hc_location=group

    Réponse Signaler un abus

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Devenez Socio

Restez connectés au Média

Les Tweets du Média