RSA sous conditions : ce qui vous attend

RSA sous conditions : ce qui vous attend et ce que vous devez savoir sur cette réforme du revenu de solidarité active.

RSA sous conditions : ce qui vous attend

Le gouvernement prévoit de présenter en juin son « plan emploi » comprenant deux mesures majeures : le remplacement de Pole Emploi par une nouvelle entité appelée France Travail et l’introduction d’un RSA conditionné à 15 à 20 heures d’activité obligatoire par mois.

Comme l’a annoncé la Première Ministre Elisabeth Borne lors de son déplacement à l’Île de La Réunion, « Dans le projet de loi, il y aura la possibilité de suspendre( l’allocation, NDLR) sur une durée courte pour démarrer et un dispositif de sanction ».

La cheffe de l’exécutif indique vouloir « un système d’engagement réciproque, de droit et devoir ». Comme elle l’a souligné « On propose un accompagnement, on attend du bénéficiaire qu’il s’engage lui aussi dans ce parcours. »

« Pour ceux qui sont proches de l’emploi, détaille Thibaut Guilluy, ça peut être des immersions en entreprise, de la formation ou bien encore passer un permis de conduire. Pour les autres, s’agir de lever d’abord quelques freins à la garde d’enfants ou au logement, reprendre confiance en soi ou encore réaliser les démarches pour la création de son entreprise. »

En Creuse, un cas unique en France : tout le département est ciblé !

« Avec 607 € par mois, on ne peut pas vivre et s’en contenter, surtout quand il y a des offres d’emploi dans le secteur », réagit Valérie Simonet, présidente du conseil départemental de la Creuse.

« Les entreprises creusoises peinent à trouver des recrues actuellement. Il faut rapidement réaliser un diagnostic socioprofessionnel de ces personnes car je pars du principe que tout le monde a des compétences acquises dans sa vie », estime-t-elle.