Révélation sur les 26 produits concernés par la « shrinkflation » par Carrefour, des hausses de prix cachées

Carrefour a tenu sa promesse en faisant la révélation des 26 produits concernés par la « shrinkflation ». Il s’agit d’une pratique où les marchandises voient leur poids réduit tout en augmentant leur prix au kilogramme. Cette annonce fait suite aux déclarations du PDG, Alexandre Bompard, qui avait qualifié cette pratique d’inacceptable pour les consommateurs.

Révélation sur les 26 produits concernés par la « shrinkflation » par Carrefour

Le 11 septembre 2023, Carrefour a dressé une liste de 26 articles concernés par la shrinkflation. Cela comprend neuf types de glaces populaires tels que Viennetta, Côte d’Or, Milka, Oreo, Daim et la Laitière. En outre, on peut également compter quatre marques de capsules de café, trois assortiments d’Ice Tea Lipton, trois emballages de chocolats Lindt, deux paquets de chips Lay’s, deux aérosols de nettoyage Pliz, une boîte de lait en poudre Guigoz pour bébé, un pot de mayonnaise Amora et une boîte de poisson surgelé Findus sont également touchés. En ce qui concerne les entreprises fournisseurs impliqués, nous pouvons mentionner PepsiCo, Nestlé, Unilever, Froneri, Lindt et SC Johnson.

D’un autre côté, les augmentations de prix au kilogramme varient de 4,28 % pour le lait en poudre Guigoz. Pour les bâtonnets glacés Daim au goût caramel, il est à 43,53 %. Les glaces Milka au chocolat et à la vanille ont également connu une hausse de 43,39 %. En outre, les bouteilles d’Ice Tea ont parallèlement grimpé de plus de 40 % de leur tarif au litre en passant de 1,5 litre à 1,25 litre.

Les produits absents de la liste sortie

Il est à noter que parmi la liste de 26 produits évoquée, certaines marchandises n’y sont pas mentionnées. Ce sont notamment les glaces Magnum et Carte d’Or. Le PDG de Carrefour avait cité ces produits comme exemples de shrinkflation. Cependant, selon Carrefour, ces références font actuellement l’objet de négociations en vue de leur réintroduction en novembre.

En substance, cela signifie que les marques Carte d’Or et Magnum ont informé Carrefour de leur intention de réduire la taille de ces marchandises tout en augmentant leur prix au kilo. Carrefour qualifie ces propositions d’offres en cours d’examen. Ainsi, les versions plus petites des glaces mentionnées par Alexandre Bompard ne sont pas encore disponibles en rayon.