Select Page

Foot, mensonges et racisme : l’incroyable histoire d’un élu du parti de Florian Philippot

Foot, mensonges et racisme : l’incroyable histoire d’un élu du parti de Florian Philippot

C’est quelque part un remake de L’Arroseur arrosé, version contemporaine et ch’ti, sur fond de foot et de politique locale.

Tout commence lundi dernier, dans le cafouillage consécutif à la défaite du RC Lens, au stade Bollaert-Delelis, face à l’équipe de Bourg-en-Bresse (0-1), dans le cadre de la 29ème journée de Ligue 2. S’ensuit des échanges vifs entre joueurs et supporters. Le lendemain, Guillaume Kaznowski, conseiller régional et municipal de Liévin, encarté chez « Les Patriotes », dissidence du Front national fondée par Florian Philippot, lance une polémique à travers un tweet, dans lequel il accuse trois joueurs du RC Lens (Souleymane Diarra, Abdellah Zoubir et Abdelrafik Gérard) de l’avoir agressé physiquement.

Dans La Voix du Nord, il précise ses accusations. « Diarra m’a donné un coup au bras, pour faire tomber mon téléphone, et pendant que j’essayais de le récupérer, il m’a donné un coup de poing à la tête ». Il annonce une plainte.

La version de l’élu prend l’eau

Mais très vite, la version de l’élu, qui a tout de même réussi à obtenir une prescription de 5 jours d’incapacité totale de travail, prend l’eau. Le procureur de la République de Béthune serait désormais persuadé, selon France Bleu Nord, que Guillaume Kaznowski n’a pas été frappé par les trois joueurs, mais qu’il est plutôt tombé « après qu’un stadier lui a poussé le bras pour l’écarter ». Plus grave, l’élu aurait proféré des injures racistes contre les trois joueurs qu’il accuse de violences. « Une version confirmée par des stadiers et des témoins ». De statut de victime supposée, Guillaume Kaznowski se retrouve subitement accusé… Et dans une affaire qui pourrait déplaire à Florian Philippot, le président du parti « Les Patriotes », dont un des élus ressemble à s’y méprendre à un électeur « traditionnel » d’un Front national qu’il entendait, quand il y était encore, « dédiaboliser » et rendre fréquentable !

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Devenez Socio

Restez connectés au Média

Les Tweets du Média