Miss France 2024 : Miss Nouvelle-Calédonie destituée 4 jours après son élection, une erreur de comptage en cause

Scandale à Miss France 2024. 4 jours après son couronnement, la nouvelle Miss Nouvelle-Calédonie est destituée. Selon le comité, il y a eu une erreur de comptage. Une énorme déception pour Mathilda Lelong qui a savouré une victoire de courte durée.

Miss Nouvelle-Calédonie, Mathilda Lelong, destituée

Les élections Miss régionales se déroulent actuellement 3 mois avant le concours national de Miss France 2024. Le comité est à la recherche des plus jeunes femmes de France qui succédera à Indira Ampiot.

Dans ce sens, le samedi 9 septembre, Mathilda Lelong a été élue Miss Nouvelle-Calédonie 2023. Cependant, sa victoire n’était que de courte durée. En effet, 4 jours plus tard, elle a été destituée de son titre. Apparemment, il y a eu une erreur dans le décompte des votes lors de la finale à Nouméa.

Le comité local chargé de l’organisation du concours de beauté a annoncé cette destitution le mercredi 13 septembre. Stella Le Van Hao, présidente du comité Miss Nouvelle-Calédonie a admis cette erreur dans le comptage des voix.

Mathilda Lelong avait remporté la première étape de la compétition, où 7 candidates étaient en lice. Au second tour, qui opposait 4 jeunes femmes, les votes auraient dû être remis à zéro. Par contre, cela n’a pas été fait, ce qui a conduit à sa déclaration de victoire initiale.

La couronne revient à Emma Grousset

La nouvelle Miss Nouvelle-Calédonie est destituée. En réalité, Mathilda Lelong a terminé quatrième lors du second tour. Donc, elle a remporté le titre de troisième dauphine de la gagnante. En effet, celle qui va représenter la Nouvelle-Calédonie à la Miss France 2024 est Emma Grousset. Cette dernière, âgée de 21 ans, a été couronnée après la correction de l’erreur de comptage. Ainsi, elle succède à Océane Le Goff, qui était Miss Nouvelle-Calédonie en 2022.

À titre informatif, le concours Miss France 2024 aura lieu le 16 décembre à Dijon. Normalement, la région de la Miss France de l’année précédente accueille la cérémonie. En revanche, cette fois-ci, en raison du sacre de Miss Guadeloupe, Indira Ampiot, en tant que Miss France 2023, l’événement se déroulera dans l’Hexagone. Emma Grousset devra rivaliser avec 29 autres candidates pour espérer obtenir un classement parmi les 10 ou 15 meilleures, voire mieux.