Mauvaise nouvelle sur l’AAH, certains allocataires vont perdre de l’argent, qui sont les Français concernés ?

Cette mauvaise nouvelle de l’AAH va perturber certains allocataires. Certains vont même jusqu’à perdre de l’argent. Découvrez comment une allocation peut entraîner une perte d’argent de certains Français.

Les conditions d’éligibilité pour recevoir l’AAH

L’AAH ou Allocation Adulte Handicapé est une allocation qui soutient les personnes qui souffrent d’un handicap et qui ne peuvent pas pratiquer une activité professionnelle. Depuis des années, cette allocation mise en place par la CAF permet de soutenir des milliers de français. La situation de handicap peut affecter considérablement les finances d’une personne. Voilà pourquoi le gouvernement a mis en place cette aide afin de soutenir toutes personnes en situation d’handicap.

Mais il faut cependant remplir certaines conditions avant de pouvoir en profiter. Parmi ces conditions d’éligibilité, il faut savoir qu’il faut au moins avoir 20 ans ou 16 ans, si l’allocataire n’est plus à la charge de ses parents. Un médecin de la sécurité sociale devra ensuite transmettre un diagnostic sur le taux d’incapacité de la personne. Ce dernier devra être d’au moins 80%. Le taux d’incapacité permanente devra être entre 50% et 79%.

Ensuite, il doit y avoir une restriction substantielle et durable qui affirme que la personne ne peut réellement pas travailler à cause de ses conditions physiques. La résidence permanente en France doit aussi être une des conditions obligatoires.

Changement et mauvaises nouvelles

Comme l’Etat a pris la décision de mettre en place la déconjugalisation, les ressources du conjoint ne seront plus prises en compte. Mais afin d’en bénéficier, il ne faut pas toucher plus de 21 098,16 euros. Ce qui veut dire que plus de 80 000 potentiels allocataires pourront avoir droit à l’AAH. Mais le montant de l’AAH pourrait connaître une baisse pour certains allocataires.

Ce sera le cas s’il y a eu hébergement en maison d’accueil spécialisée ou encore en cas d’hospitalisation depuis moins de 60 jours. Si c’est le cas, l’allocation sera réduite de 30% ou 271,08 euros. Cela dit, il est possible que d’autres allocations puissent combler cette réduction. D’autant plus qu’avec la déconjugalisation, il se peut que le montant de l’AAH soit un petit peu plus élevé. En tout cas, restés informés sur les dernières nouveautés.