Livret A : Que devient l’argent placé dans ce genre de placement

Vous vous demandez sûrement que va devenir votre argent placé sur le Livret A ? Dans cet article, on va vous révéler tout ce que le gouvernement et les banques font de votre épargne.

Livret A : pourquoi est-il le placement préféré des Français ?

En ce qui concerne les comptes épargnes réglementés, le livret A a une place à part dans le cœur des Français. Plusieurs raisons peuvent expliquer cette préférence ainsi que sa popularité. En effet, son taux de rémunération est actuellement de 3 %. Ensuite, il dispose d’un plafond de 22 950 euros.

Les chiffres publiés par la Caisse des dépôts de consignation (CDC) confirment cette tendance. 55 millions de personnes placent leur argent dans le livret A. de plus, le fond de ce compte épargne affiche les 375 milliards d’euros. Surtout, le capital est garanti par l’État.

Il arrive parfois que les épargnants qui choisissent de placer leur argent dans le Livret A se demandent où va leur argent ?

Que devient l’argent placé dans ce genre de placement ?

Une partie des fonds de ce compte épargne permet le financement de projets d’intérêt général par l’intermédiaire de prêts à très long terme. À noter que la Caisse des dépôts de consignation (CDC) prend en charge la gestion de ce fonds d’épargne.

Le financement le plus connu du Livret A est le logement social. En effet, en 2022, 84 000 nouveaux logements ont été offerts à prix moyen. Cela correspond à 174,3 milliards d’euros sur les 558 milliards. Soit 31,25 % des encours des livrets réglementés.

Mais existe-t-il d’autres ? Certainement. Le Livret A est également un moyen de financement pour les projets locaux en ajoutant plus de transports. Il permet également d’améliorer la performance énergétique d’une enseigne publique.

Et pour la banque ?

En 2022, le Prêt relance verte et le Prêt relance tourisme ont vu le jour. Ces deux offres ont pour but de financer les projets concernant les énergies renouvelables. Le livret A aide également les épargnants à faire des retraits une fois qu’ils en ont besoin. C’est-à-dire à tout moment.

En effet, 40,5 % des fonds de Livret A et de LDDS restent à la disposition des banques. Pour le LEP, le pourcentage est de 50 %. En réalité, cette somme peut atteindre les 225 milliards d’euros.

Par ailleurs, les banques n’ont droit que 5 % seulement de ces fonds. Donc, elles ne peuvent utiliser que 11 milliards d’euros pour leur compte. Le reste c’est-à-dire, les 95 % entrent dans les crédits destinés aux petites et moyennes entreprises. Puis, pour le financement des projets écologiques, solidaires et sociaux.