Les propriétaires immobiliers sont en alerte, une autre mauvaise nouvelle après l’explosion de la taxe foncière

Actuellement, les propriétaires immobiliers sont en alerte. En effet, à part l’augmentation de la taxe foncière, une autre mauvaise nouvelle leur attend. Ils doivent notamment faire face à une double peine financière cette année. En recevant leurs avis d’impôt, beaucoup ont dû constater une hausse significative de cette charge fiscale incontournable.

Augmentation de la taxe Foncières, les Français au bout du rouleau

Le mois de septembre marque la fin des vacances estivales et le début d’une période redoutée par les propriétaires tous les ans. Il s’agit de la réception de la taxe foncière. Cette année, la nouvelle est loin d’être réjouissante. En effet, elle a augmenté de manière significative par rapport à l’année précédente. En moyenne, les contribuables sont confrontés à une hausse de plus de 7 % de la valeur locative de leurs biens immobiliers.

Cette hausse est évaluée en tenant compte de l’inflation qui sévit dans le pays depuis plusieurs mois. Le calcul de la taxe foncière repose sur le montant locative des avoirs, à laquelle s’ajoute un taux d’imposition. Heureusement, plus de 80 % des communes en France ont décidé de ne pas majorer ce pourcentage cette année. Cependant, certaines villes n’ont pas hésité à faire exploser ce taux. Par exemple Paris, elle enregistre la plus forte augmentation qui dépasse les 51 %.

L’impact de la taxe d’ordures ménagères, les propriétaires immobiliers sont en alerte

La taxe d’ordures ménagères occupe une part substantielle de la valeur totale de la taxe foncière. Pour obtenir des informations plus détaillées, il suffit de repérer la ligne intitulée « TEOM » dans l’avis de taxe foncière. Cet impôt est destiné à financer la collecte des déchets par les propriétaires immobiliers. La raison de son montant élevé réside dans le fait qu’elle est calculée de la même façon que la taxe foncière. Cette année, cette contribution a également connu une augmentation de plus de 7 %. Par ailleurs, certaines communes ont même voté pour des hausses de taux, ce qui a entraîné des augmentations encore plus importantes.

D’un autre côté, les grandes villes françaises ont grimpé les taux de la taxe d’ordures ménagères en moyenne de 2,2 %. Cependant, certaines municipalités ont largement dépassé cette moyenne. Aix-en-Provence, par exemple, annonce une croissance de plus de 32 %. En parallèle, Évreux enregistre une progression de plus de 18 %. Les habitants de ces communes ont ainsi vu leur prélèvement foncier s’envoler pour cette année 2023.