Irrégularités sur le contrôle technique : voici l’amende encourue !

Les automobilistes sont tenus de procéder au contrôle technique de leur véhicule de manière périodique pour assurer la sécurité routière. En cas de défaut, ces derniers courent de sévères punitions financières. Le point à travers cet article ! 

Quelles sanctions en cas de défaut de contrôle technique ?

Le contrôle technique est une obligation pour tous les conducteurs. L’objectif de cette visite est de s’assurer que la voiture répond aux normes de sécurité en vigueur dans le but de limiter les éventuels accidents sur la route. Les policiers sont d’ailleurs tenu de contrôler la validité de ce document pour chaque voiture. En cas de défaut, le propriétaire peut écoper d’une amende de 4e classe estimée à 135 euros. 

Comme toujours, il existe des cas exceptionnels durant lesquels les autorités de la route peuvent faire preuve de diligence. Néanmoins, il est primordial de mettre à jour le document en toutes circonstances pour éviter les mauvaises surprises. Il s’agit d’une nécessité d’ordre public et moral. Pour échapper aux contraventions, on peut expliquer aux policiers que nous nous apprêtons à réaliser la vicite technique. Pour un contrôle en cours, l’amende s’élève à 90 euros au lieu de 135 euros. 

L’essentiel à retenir sur les contrôles techniques

A titre de rappel, le contrôle technique doit être réalisé sur une période de 3 jours à compter de la date de la contravention pour profiter de la remise sur l’amendement. Autrement, les sanctions financières vont s’élever à 350 euros ! Dans la mesure où l’automobiliste ne coopère pas, les autorités ont le droit d’imposer une peine d’amendement supérieure à 750 euros. D’où l’intérêt de respecter rigoureusement les dates limites pour la visite technique et de conserver précieusement les documents nécessaires en cas de contrôle.

Si la voiture contrôlée présente un défaut majeur, il doit systématiquement subir un contrôle technique. Dans les cas les plus extrêmes, le véhicule peut faire l’objet d’une mise en fourrière ! C’est pourquoi il est fortement conseillé de se conformer aux obligatoins légales pour échapper à ces terribles sanctions. On vous aura prévenu !