Select Page

Macron parle à la droite dure américaine

Macron parle à la droite dure américaine

Curieux choix que celui d’Emmanuel Macron, qui a décidé de s’exprimer à la chaîne de télévision Fox News, connue pour ses positions ultra-droitières. 

Le président de la République française, Emmanuel Macron, a choisi pour se présenter au public américain de donner une interview exclusive à la chaîne de télévision appartenant à Rupert Murdoch, actionnaire majoritaire de News Corporation, un groupe médiatique multinational défendeur de toutes les causes conservatrices et ici, aux États-Unis d’Amérique, la chaîne câblée Fox News aujourd’hui impliquée dans de nombreux scandales liés aux relations des présentateurs de la chaîne avec le Président Trump.

L’intersection de toutes les droites, même les pires

Fox News donne la voix à tout ce que les États-Unis connaissent d’idéologies de droite, un échantillon dans lequel le Front national français serait situé au centre droit ! Fox News est le grand propagateur des “fake news” issues par la Maison-Blanche et le tout dernier scandale implique le présentateur vedette Sean Hannity décrit comme le journaliste favori de Trump. Et pour cause, comme on le découvre ces jours-ci, Hannity recevait ses instructions directement de Trump via son avocat particulier (Michael Cohen), avocat aujourd’hui sous le coup d’une enquête musclée menée par le FBI.

Le public qui suit Fox News est âgé de plus de 65 ans, conservateur et blanc. La façon dont les émissions sont produites peut se définir comme un matraquage de propagande pour le Président Trump et l’idéologie d’extrême droite qui est la sienne. Inutile de préciser qu’il n’y a pas un seul représentant des minorités à l’antenne.

Et, surprise surprise, le président Macron a donné dans le registre de la chaîne ; évoquant la crise à laquelle il fait face en ce moment ses propos peuvent se résumer par, les chiens aboient la caravane passe! Le public de la chaîne va adorer. Et pour asseoir son autorité et sa stature notre président sera reçu pour un grand dîner officiel à Mount Vernon, la propriété du premier président des États-Unis, le général George Washington, qui possédait là plus de trois cents esclaves… Droit dans ses bottes !

Shares
  • facebook
  • twitter
  • googleplus
  • linkedin

1 Comment

  1. léa

    Précision utile, même si le but n’est clairement pas de défendre Fox News (pas besoin de rappeler que la chaîne est à vomir et que le choix de Macron est assez parlant) mais il faut éviter d’affirmer des choses qui sont fausses. Il y a des présentateurs de Fox News issus des minorités afro-américaines ou hispaniques, même s’ils ne sont pas ceux qui animent les shows principaux (à voir ici http://www.foxnews.com/shows.html). Affirmer comme vous le faites qu’il n’y a « pas un seul représentant des minorités à l’antenne » montre juste que vous ne connaissez pas grand chose à la manière dont les médias américains fonctionnent (quasiment un système de « quota » sur ce sujet). Et accessoirement, que vous ne savez pas que l’un des autres grands électorats des Républicains (et par ricochet du public de Fox News), se trouve dans la communauté hispanique (celle déjà installée, religieuse et conservatrice). Ensuite, sur l’affaire Hannity, dire qu’il recevait directement des instructions de Trump via leur avocat commun est juste faux. Vous n’en savez rien, ça n’a pas (encore) été démontré, et c’est un peu plus complexe que ça, ce qui n’empêche pas de se poser des questions. https://www.politico.eu/article/donald-trump-lawyer-michael-cohen-raids-investigation-did-secret-legal-work-for-sean-hannity-attorney-says/

    Un peu de prudence et de professionnalisme, ça ne nuirait à personne. Des fois, il y a des nuances et les choses sont plus complexes. Caricaturer ceux que l’on combat n’aide pas vraiment à les combattre. Sinon, on se retrouve à devoir supprimer un article parlant d’un « drame » qu’on « attendait et qui est survenu », sans conditionnel, sans précaution, et à annoncer une personne dans le coma à Tolbiac alors que les choses, au bout de quelques jours, ne semblent pas aussi évidentes. Rappelons à ce sujet que des personnes émues et sous le choc d’une intervention brutale ne font pas des témoins idéals. Et que le boulot du journaliste est aussi d’avoir le recul que les sources n’ont pas toujours, ou ne peuvent pas avoir, pour aussi les protéger (à voir comment Leïla se fait lyncher sur Twitter par exemple… même s’il faudrait d’abord que les gens soient moins cons et moins violents même en 140 signes).

    Pareil: on ne parle pas à la personne qui connaît la personne qui a vu le loup mais n’en sait pas plus. Et ce n’est pas parce que Marianne relaye Reporterre que ça doit vous empêcher de trouver vous-mêmes des sources directes, au lieu de résumer ce que d’autres médias ont écrit.

    Un peu de recul donc, et moins de manichéisme. Et d’ailleurs, pensez à mettre en place des rectificatifs: ça ne sert à rien de supprimer des articles erronés, on les retrouve facilement en cache sur Google. Mettez plutôt en place un système d’édition avec un chapeau montrant l’heure de la correction et expliquant pourquoi l’article a été corrigé. On ne demande pas à un journaliste de ne jamais faire erreur. Juste d’avoir assez d’humilité pour les reconnaître, et être transparent dans son boulot avec ses lecteurs. Et de se méfier de ses propres biais…

    Réponse Signaler un abus

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Rendez-vous à 18h !

Devenez Socio

Derniers Tweets

Pin It on Pinterest

Share This

Partagez cet article

Avec vos amis !