Select Page

Les Jarawas : un peuple en danger

Les Jarawas : un peuple en danger

Les Jarawas, un des peuples les plus anciens du Monde, sont mis à l’honneur dans un documentaire actuellement au cinéma. On y apprend notamment que leur existence est aujourd’hui menacée par le gouvernement indien.

Les Jarawas vivent dans les îles Andaman, situées au large de l’Inde et proche de la Birmanie. Il s’agirait du premier peuple autochtone d’Asie. Venus d’Afrique il y a 70.000 ans, ils ont vécus complètement isolés de notre monde pendant près de 50.000 ans. Encore aujourd’hui, ils vivent en complète autarcie loin, très loin, de notre société mondialisée.

Un peuple qui vit sans rapport de domination

« Nous sommes l’humanité », documentaire totalement indépendant financé en partie par les dons des citoyens et réalisé par Alexandre Dereims raconte l’histoire de ce peuple. Ce film a mis plus de 5 ans à se faire avant que les Jarawas acceptent de s’exprimer face à une caméra. 5 ans, c’est long, mais pour Alexandre Dereims ça en valait la peine tant il est revenu transformé de son tournage : « Je ne savais pas quel peuple, j’allais découvrir, et j’ai été complètement transformé. Les Jarawas vivent sans chef, sans religion, pas de rapport de domination entre les hommes et les femmes, ils vivent simplement de ce que la nature leur donne. Tout le monde s’entend et c’est une harmonie totale. Et c’est parce que j’y suis retourné plusieurs fois, que je me suis rendu compte que j’y retrouvais la même harmonie. C’est des gens totalement libre, totalement heureux et qui ont des valeurs humaines fortes telles la solidarité. Et ce n’est absolument pas une caricature du bon sauvage. »

Sauf qu’un peuple qui vit comme à l’époque des premiers hommes, ça intrigue. Le gouvernement indien, issu du BJP (Bharatiya Janata Party) de droite nationaliste indienne, l’a bien compris.

Un peuple menacé

Il s’est alors mis en tête de faire des Jarawas un attrape-touriste. À cela s’ajoute les braconniers qui empiètent sur leur territoire. Celui-ci est rattaché au gouvernement indien, mais seuls les Jarawas sont, en théorie, autorisé à y vivre et y pénétrer. Pour Alexandre Dereims, ce peuple fait face à un danger : « Alors que les Jarawas sont censés être protégé par l’armée indienne, les gardes forestier, la police locale… Une route traverse leur territoire et quatre fois par jour, l’armée indienne accompagne un convoi d’une dizaine, parfois une centaine de 4X4 rempli de très riches touristes indiens. Ils ont tous payé pour pouvoir prendre les Jarawas en photos, c’est un véritable zoo humain. Le territoire qui est normalement interdit d’accès est poreux, avec la complicité des autorités locales de nombreux braconniers. Le temps presse, bientôt les Jarawas n’auront plus rien à manger et ils devront sortir une bonne fois pour toute. Ils seront réinstallés comme sont les sans castes en Inde, c’est-à-dire dans les bidonvilles en périphérie des grandes villes. »

Le film est diffusé au cinéma depuis le 2 mai. Pour soutenir les Jarawas, face à la menace du gouvernement et des braconniers vous pouvez signer la pétition qui est en ligne sur le site du film. Une pétition qui permet de mettre en avant la menace qui pèse sur les Jarawas et qui a pour but de faire campagne afin de promouvoir l’autodétermination de ce peuple.

Le gouvernement indien qui est au courant de la pétition a déjà menacé l’équipe du film à plusieurs reprises.

Photo : Bande annonce de « Nous sommes l’humanité »

Crédits : Capture d’écran/ YouTube

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Devenez Socio

Derniers Tweets

Pin It on Pinterest

Share This

Partagez cet article

Avec vos amis !