Les billets pas très verts des députés brésiliens

Les billets pas très verts des députés brésiliens

Au Brésil, près de 50% des députés ont reçu des dons électoraux d’entreprises condamnées par l’Ibama, l’agence de protection de l’environnement du pays.

L’étude menée par l’ONG Reporter Brazil révèle que sur les 513 élus, 249 ont reçu au total 58,9 millions de reais (2,2 millions d’euros) de dons d’entreprises et de personnes ayant défriché et brûlé des forêts, entre autres crimes et infractions environnementales. Parmi les personnes financées ainsi, six ministres actuels du gouvernement de Michel Temer, dont le ministre de l’environnement José Sarney Filho.

Recevoir ces dons n’est pas un crime et n’est pas non plus interdit par le Tribunal électoral mais la grande proportion de dons provenant d’entreprises condamnées est particulièrement inquiétante quand on sait que cette assemblée a approuvé un grand nombre de projets critiqués pour leurs impacts environnementaux. L’ONG Reporter Brazil croise d’ailleurs ces données avec celles de leur ruralomètre, un outil créé pour mesurer le comportement des députés élus en 2014 dans ce secteur.

L’impact de chaque projet et de chaque vote a été évalué par des organisations qui défendent les intérêts de l’environnement, des communautés traditionnelles et des travailleurs ruraux. Si l’analyse n’est pas suffisante pour montrer qu’il existe une corruption à grande échelle, c’est un faisceau d’indices qui suggèrent d’importantes relations croisées.

Pour en savoir plus.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Rendez-vous à 18h !

Devenez Socio

Derniers Tweets

Pin It on Pinterest

Share This

Partagez cet article

Avec vos amis !