Select Page

Le Bénin et le Niger songent à la Chine pour leur projet ferroviaire

Le Bénin et le Niger songent à la Chine pour leur projet ferroviaire

Alors que le projet d’une grande ligne ferroviaire pour l’Afrique de l’Ouest semble au point mort, le Bénin et le Niger réfléchissent tous deux à l’alternative chinoise dans l’optique de le relancer.

Le président béninois Patrice Talon et son homologue nigérien Mahamadou Issoufou se sont rencontrés pour discuter de la grande boucle ferroviaire ouest-africaine, un ambitieux projet qui semble tâtonner depuis un certain temps. « Nous avons fait le point sur la question du chemin de fer » et « nous avons essayé de voir quelles sont les solutions qu’on pourrait mettre en place pour l’accélérer » aurait déclaré le Président du Niger, selon VOA Afrique.

Ainsi la « piste chinoise » est pensée pour des besoins de financement, alors qu’au même moment la Chine annonce vouloir mettre 60 milliards de dollars à disposition de l’aide au développement. Toujours selon VOA Afrique, le Président du Bénin expliquerait que ces types de financement « ne sont pas disponibles sur le marché privé commercial » et « pour l’envergure que nous souhaitons donner à ce projet ferroviaire, il faut que nous puissions aller chercher cette possibilité de financement par la coopération chinoise ».

Le projet ferroviaire est d’ampleur conséquente. Il prévoit en effet une boucle de trois mille kilomètres reliant la Côte d’Ivoire, le Burkina Faso, le Niger, le Bénin et le Togo. La concession que l’investissement chinois doit financer est un tronçon représentant mille kilomètres de cette même boucle. L’investissement prévu s’évaluerait aux alentours de 4 milliards de dollars.

La préférence chinoise se serait faite au détriment du groupe français Bolloré et de l’entreprise béninoise Petrolin. Cette situation a par ailleurs fait l’objet d’un imbroglio judiciaire dans la mesure où les deux groupes ont demandé réparation. Selon les informations de VOA Afrique, si Petrolin a obtenu gain de cause, le groupe Bolloré a quant à lui été débouté.

L’un des enjeux majeurs du projet serait de développer l’économie du Benin et du Niger en reliant les terres au port de Cotonou.

Crédits: Farid mernissi/Wikimedia Commons

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Signez la pétition !

Devenez Socio

Derniers Tweets

Pin It on Pinterest

Share This

Partagez cet article

Avec vos amis !