Lafarge laisse son usine syrienne et ses salariés à l’abandon

Lafarge laisse son usine syrienne et ses salariés à l’abandon

Non satisfait d’avoir été épinglé pour avoir financé le groupe Etat Islamique, le groupe Lafarge laisse désormais ses employés syriens à l’abandon, ainsi qu’ils en témoignent auprès de Libération. Malgré l’enquête judiciaire ouverte en octobre 2016 et une plainte déposée par Bercy pour « relations financières illicites entre la France et la Syrie », la multinationale semble s’obstiner à couvrir le marché syrien et moyen-oriental.

De fait, elle laisse délibérément ses employés en proie au groupe terroriste, les exposant notamment aux kidnappings. Conséquemment, six anciens responsables de Lafarge sont mis en examen pour « mise en danger de la vie d’autrui ». Selon Marie-Laure Guislain membre de l’association Sherpa, rien n’est plus clair, les juges doivent « prendre en compte l’idée qu’une entreprise puisse se rendre coupable de crimes de guerre ».

Crédits (cc)Wikimedia Commons

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Rendez-vous à 18h !

Devenez Socio

Derniers Tweets

Pin It on Pinterest

Share This

Partagez cet article

Avec vos amis !