Select Page

Gaza : le Premier ministre palestinien échappe à la mort dans un attentat

Gaza : le Premier ministre palestinien échappe à la mort dans un attentat

Le Premier ministre de l’Autorité palestinienne Rami Hamdallah en visite dans la bande de Gaza a survécu mardi à un attentat à l’explosif qui a fait sept blessés légers et porté un nouveau coup à la réconciliation déjà mal en point entre formations palestiniennes.

Le Premier ministre ainsi que le chef du renseignement palestinien, Majid Faraj, ont échappé à une explosion survenue juste après leur entrée dans l’enclave de la Bande de Gaza. Le cortège venait de passer le poste frontière quand un engin disposé le long de la route a exploser selon des images vidéo.

Selon une source de la sécurité palestinienne, le convoi a également essuyé des coups de feu.
Présent dans les territoires afin de prendre part à l’inauguration d’une usine de traitement des eaux usées, M. Hamdallah a écourté cette rare visite dans le territoire. « Il s’agissait d’une attaque très bien planifiée, avec une bombe enterrée deux mètres sous terre d’après ce qu’on nous a dit », a déclaré le Premier ministre après son retour en Cisjordanie.

Pour l’instant, l’attaque n’a pas été revendiquée, mais le président de l’Autorité palestinienne, Mahmoud Abbas, a dénoncé « un lâche attentat » et dit tenir pour responsable le Hamas. De son coté, le Hamas, a condamné l’attentat, et dit avoir arrêté trois personnes, sans plus de précision.

Une réconciliation fragilisée

Avec cette attaque, c’est le processus de réconciliation, entre le Hamas et l’Autorité palestinienne, qui est mis en difficulté.

Après des années de discorde, le Hamas avait accepté le 12 octobre au Caire de rétrocéder les pouvoirs à l’Autorité. Malgré l’importance des enjeux, le Hamas et l’Autorité se sont montrés à nouveau incapables de surmonter leurs divisions, et l’accord du Caire est resté lettre morte. Cet accord avait suscité un prudent espoir de voir s’améliorer les dures réalités gazaouies et s’éclaircir un horizon politique particulièrement sombre pour la cause palestinienne.

1 Comment

  1. MICHEL CABURET

    Je ne sais pas s’il y a déjà des commentaires, mais je n’en vois pas. Et c’est la remarque que j’allais faire: il manque la possibilité de commenter les articles. Sinon, ce n’est pas participatif. Alors, j’espère en lire dans les prochains jours. Merci.

    Réponse Signaler un abus

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Rendez-vous à 18h !

Devenez Socio

Derniers Tweets

Pin It on Pinterest

Share This

Partagez cet article

Avec vos amis !