Enfants de djihadistes français abandonnés en Syrie : des avocats portent plainte

Enfants de djihadistes français abandonnés en Syrie : des avocats portent plainte

Trois avocats ont décidé de déposer une plainte internationale devant le Comité des droits de l’enfant de l’ONU, contre l’Etat français mercredi dernier. Ils accusent l’Etat d’« inaction », vis-à-vis des dizaines d’enfants français en zone de guerre, au Kurdistan syrien, ce qui serait une violation de son engagement envers l’ONU.

C’est en zone de guerre, dans des camps du Kurdistan syrien, à Roj ou encore Al-Hol, proche de Baghouz – lieu où l’Etat Islamique perd du terrain, depuis ces derniers jours – que des dizaines d’enfants français sont retenus depuis plusieurs mois, parfois même un an. La boue, le froid, la malnutrition et les maladies, c’est le quotidien de ces enfants de moins de 6 ans, pour certains orphelins.

Non spécifiquement considérés par la communauté internationale, ces territoires conquis par les forces kurdes n’ont de fait aucun statut. L’arrivée des aides humanitaires sur ces lieux est par conséquent complexe, ce qui rend les conditions de vie déplorables.

Nombreuses sont les familles présentes en France à signaler désespérément la présence d’orphelins dans ces camps, mais les organisations humanitaires telles que le Comité international de la Croix-Rouge ont du mal à effectuer des recensements.

Les oncles, tantes et grands-parents, ont reçu des photos montrant que leurs petits-enfants, neveux ou nièces présentent de graves atteintes physiques. Ils ont décidé d’alerter et contacter Marie Dosé, Martin Pradel et William Bourdon. Ces avocats ont, au nom des familles, déposé une plainte internationale devant le Comité des droits de l’enfant de l’ONU ce mercredi.

 « Ces enfants sont détenus arbitrairement, ils périssent dans des camps inhumains »

Ces enfants qui peinent à survivre, sont soit nés en terre syrienne, après que leurs parents ont décidé d’y aller, soit nés en France et emmenés par la suite. Marie Dosé, avocate pénaliste, indique au Médiapresse que « ces enfants n’ont pas demandé à naître ici, à être emmenés dans ces zones de guerre, ils sont victimes d’une guerre qui ne les concernent pas, qu’on arrête de me dire que ce sont des bombes à retardement, c’est en restant là-bas qu’ils vont devenir des bombes ».

De fait, ces enfants subissent les conséquences de l’enrôlement de leurs parents auprès de l’Etat islamique. Cependant l’Etat Français est catégorique : il ne souhaite pas faire rapatrier ces enfants.

Marie Dosé explique le choix de s’être dirigé vers le Comité international des droits de l’enfant. « Le comité des droits de l’enfant de l’ONU, peut en urgence enjoindre l’Etat français à prendre des mesures provisoires pour faire cesser la violation des dispositions de la Convention internationale des droits de l’enfant. C’est un moyen de mettre l’Etat en face de ses responsabilités, peut être que ça ne fonctionnera pas, mais c’est le seul moyen », énonce-t-elle avec flegme, face à une situation complexe qui pose des problèmes diplomatiques.

Légende: enfants kurdes

Crédits: Béatrice Dillies/Creative Commons

1 Comment

  1. Jean-Paul B.

    « Les oncles, tantes et grands-parents, ont reçu des photos montrant que leurs petits-enfants, neveux ou nièces présentent de graves atteintes physiques. Ils ont décidé d’alerter et contacter Marie Dosé, Martin Pradel et William Bourdon » (sic!).
    Et quand ils étaient là-bas avec leurs parents en train de construire par la force le Califat avec Daech,
    les mêmes « oncles, tantes et grands-parents » n’ont-ils pas reçu de photos d’eux?
    C’est sans doute parce qu’ils n’étaient pas trop inquiets pour leur sécurité et leur bien-être qu’ils n’ont ni alerté ni contacté des avocats et des associations pour faire « rapatrier » ces petits.
    C’est beau,c’est grand,c’est généreux la France.

    Réponse Signaler un abus

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Signez la pétition !

Devenez Socio

Derniers Tweets

Pin It on Pinterest

Share This

Partagez cet article

Avec vos amis !