Boko Haram terrorise le week-end de Pâques au Nigéria

Boko Haram terrorise le week-end de Pâques au Nigéria

Une vingtaine de personnes ont été tuées dans des attaques perpétrées par le groupe terroriste Boko Haram au nord-est du Nigéria durant le week-end de Pâques.

C’est un week-end de Pâques à oublier pour les habitants de la ville de Maiduguri et ses alentours. Maiduguri était jusqu’à présent l’un des seuls endroits encore épargnés par les attaques de Boko Haram. Des centaines de déplacés y avaient trouvé refuge.

C’est vendredi 30 mars, que la première attaque du groupe terroriste a eu lieu. Quatre jeunes filles kamikazes de 13 à 18 ans ont attaqué le camp de déplacés de Zawuya, aux environs de Maiduguri, tuant deux personnes. Deux jours plus tard, les combattants de Boko Haram ont réussi à traverser les murs d’enceinte en sable et les fossés qui entourent la ville de 3 millions d’habitants.

De cette incursion, les services de secours ont dénombré au moins 20 morts et 84 blessés. L’agence locale de la gestion des urgences, chargée de l’évacuation, déclare avoir évacué 18 cadavres lundi matin dans les quartiers périphériques de Bale Shuwa et Bale Kura, « et deux autres personnes ont succombé à leurs blessures à l’hôpital », précise Bello Dambatto, responsable de l’évacuation. « Nous ne sommes pas certains que les 82 autres blessés s’en sortent », explique à l’AFP Bello Dambatto. « Certains sont dans un état très critique et vont avoir besoin d’opérations lourdes. » « Les personnes ont été tuées alors qu’elles essayaient de fuir les tirs entre les insurgés et les militaires », a-t-il précisé. « La plupart des blessés ont reçu des balles ».

Les combattants ont attaqué une base militaire à l’entrée de la ville, en utilisant des kamikazes, armes à feu et bombes. Selon un officier de l’armée nigériane : « Dix-huit (combattants) sont arrivés à pied pour attaquer la base, pendant que 7 kamikazes ont visé les civils à Bale Shuwar et Alikaranti ».

La dernière grande tentative d’incursion dans la capitale de l’Etat du Borno, berceau de Boko Haram date du week-end de Noël.

Crédits: AFP

1 Comment

  1. franck-y

    Arrêtez de faire dans l’immédiat et de suivre l’AFP, s’il vous plait …

    Réponse Signaler un abus

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Rendez-vous à 18h !

Devenez Socio

Derniers Tweets

Pin It on Pinterest

Share This

Partagez cet article

Avec vos amis !