Select Page

Afrique du Sud : une journée décisive pour le président Zuma

Afrique du Sud : une journée décisive pour le président Zuma

La pression se fait de plus en plus forte sur le président sud-africain Jacob Zuma, avec sa démission comme issue probable, et rapide, d’un feuilleton qui empoisonne la vie politique du pays depuis plus d’un an.

Au pouvoir depuis 2009, le chef de l’Etat, une figure controversée du Congrès national africain (African National Congress, ANC), est en effet la cible de plusieurs enquêtes pour « corruption », notamment autour d’un marché d’armes conclu dans les années 90 et ses liens privilégiés avec la famille de milliardaires d’origine indienne, les Gupta. Les appels pour qu’il quitte le pouvoir de son propre chef se sont multipliés ces derniers mois, à mesure que la justice mettait au jour ses arrangements particuliers avec l’argent et la loi.

Le bureau exécutif national de l’ANC devait se réunir dans la soirée de mercredi pour, selon la presse sud-africaine, demander formellement qu’il quitte la fonction de chef de l’Etat. Mais le nouveau président du parti, Cyril Ramaphosa, par ailleurs rival historique de Jacob Zuma au sein du mouvement, a annoncé hier l’avoir reporté après avoir eu une discussion « constructive » avec le chef de l’Etat. Toujours selon la presse locale, les deux hommes seraient en train d’établir une liste de pré-conditions pour que Jacob Zuma quitte le pouvoir de son plein gré avant la fin de son mandat, en 2019.

Crédits : ccEric Miller / Wikimédia

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Signez la pétition !

Devenez Socio

Derniers Tweets

Pin It on Pinterest

Share This

Partagez cet article

Avec vos amis !