Select Page

Yémen : l’ONU parle de 85 000 déplacés en dix semaines

Yémen : l’ONU parle de 85 000 déplacés en dix semaines

Au Yémen, 85 000 personnes ont été déplacées, en dix semaines de violences, a annoncé l’ONU aujourd’hui. Près de 70% d’entre elles ont dû fuir leur foyer depuis le 1er décembre.

Les déplacés essaient d’échapper aux violences dans les gouvernorats orientaux du pays, selon le Haut-Commissariat de l’ONU pour les Réfugiés (HCR). Affrontements terrestres, tirs de snipers, bombardements aériens se sont intensifiés dans les provinces de Hodeida et de Taëz. Sur d’autres lignes de front au Yemen, dans les provinces de Jawf, Hajjah et Shabwa, le HCR observe aussi une hausse des déplacements. L’organisation s’inquiète des besoins croissants des populations civiles affectées par le conflit, déplacées mais pas seulement. Les abris, la nourriture et l’eau sont de moins en moins accessible.

Le Yemen est en proie à une guerre entre la rébellion houthie, originaires du Nord du pays, soutenue par l’Iran et les forces loyalistes, supportées par une large coalition de pays arabes dirigée par l’Arabie Saoudite, ennemi juré de l’Iran. Dans le pays le plus pauvre du Moyen Orient, le conflit a déjà fait près de 10000 morts et 53000 blessés. L’ONU évoque la « pire crise humanitaire du monde » et demande près de 2,5 milliards d’euros pour apporter une aide d’urgence à plus de 11 millions de personnes en besoin sur place.

Crédit (cc) Julien Harneis/flickr

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Devenez Socio

Restez connectés au Média

Les Tweets du Média