Select Page

Une « première mondiale » pour encore mieux enclaver Gaza (et ses habitants)

Une « première mondiale » pour encore mieux enclaver Gaza (et ses habitants)

Des barques pour protester contre des barbelés : l’action symbolique des Gazaouis pour dénoncer la construction par Israël d’une barrière maritime.

Des dizaines de bateaux de pêcheurs gazaouis ont pris la mer dans le port de Gaza ce mardi 29 mai. Objectif annoncé : « briser le blocus » maritime israélien annoncé dimanche. L’action de protestation se veut une réponse symbolique (on a les armes que l’on peut) à un nouveau projet d’enclavement du territoire de Gaza par Israël.

Une barrière de plus

Le ministère de la Défense israélien a débuté la construction d’une nouvelle barrière, qualifiée d’ « infranchissable », quelques kilomètres au nord de la bande de Gaza. Il s’agit d’une digue fortifiée qui sera surmontée de barbelés et d’instruments de détection posée en pleine mer Méditerranée. Une innovation unique au monde, qui devrait être achevée avant la fin de l’année 2018, se vante le ministère de la défense.

Une construction destinée à « empêcher de manière efficace l’infiltration d’Israël par la mer » a déclaré dimanche 27 mai le ministre de la Défense israélien, Avigdor Lieberman, fondateur et dirigeant du parti nationaliste et d’extrême droite Israël Beytenou. Selon lui, cette barrière maritime constitue « un nouveau coup porté au Hamas », le mouvement islamiste élu qui gouverne la bande de Gaza.

Cette barrière, une de plus, vient s’ajouter au dispositif de renforcement de la clôture terrestre qui sépare Gaza d’Israël. Le gouvernement israélien installe des cloisons souterraines pour empêcher la construction de tunnels passant sous la barrière terrestre.

L’action  de protestation est organisée par le « comité  Marche du Retour », qui est à l’origine des rassemblements pacifiques qui ont ponctué les mois d’avril et de mai. Pour rappel, des dizaines de milliers de manifestants se massaient tous les vendredis en différents points de la ligne de séparation pour défendre le droit au retour des réfugiés palestiniens et protester contre le blocus que subit la bande de Gaza depuis 2007. Au cours de ces rassemblements, les tireurs d’élite de l’armée israélienne ont tué 110 Palestiniens, dont des enfants et fait près de 3000 blessés.

Depuis 11 ans, l’enclave palestinienne subit un blocus terrestre, aérien et maritime du côté israélien comme du côté égyptien.

Photo : Des pêcheurs de Gaza brandissent le drapeau palestinien en mer (archives)

Crédit : intifada.net

 

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Devenez Socio

Restez connectés au Média

Les Tweets du Média