Select Page

Macron parle à la droite dure américaine

Macron parle à la droite dure américaine

Curieux choix que celui d’Emmanuel Macron, qui a décidé de s’exprimer à la chaîne de télévision Fox News, connue pour ses positions ultra-droitières. 

Le président de la République française, Emmanuel Macron, a choisi pour se présenter au public américain de donner une interview exclusive à la chaîne de télévision appartenant à Rupert Murdoch, actionnaire majoritaire de News Corporation, un groupe médiatique multinational défendeur de toutes les causes conservatrices et ici, aux États-Unis d’Amérique, la chaîne câblée Fox News aujourd’hui impliquée dans de nombreux scandales liés aux relations des présentateurs de la chaîne avec le Président Trump.

L’intersection de toutes les droites, même les pires

Fox News donne la voix à tout ce que les États-Unis connaissent d’idéologies de droite, un échantillon dans lequel le Front national français serait situé au centre droit ! Fox News est le grand propagateur des “fake news” issues par la Maison-Blanche et le tout dernier scandale implique le présentateur vedette Sean Hannity décrit comme le journaliste favori de Trump. Et pour cause, comme on le découvre ces jours-ci, Hannity recevait ses instructions directement de Trump via son avocat particulier (Michael Cohen), avocat aujourd’hui sous le coup d’une enquête musclée menée par le FBI.

Le public qui suit Fox News est âgé de plus de 65 ans, conservateur et blanc. La façon dont les émissions sont produites peut se définir comme un matraquage de propagande pour le Président Trump et l’idéologie d’extrême droite qui est la sienne. Inutile de préciser qu’il n’y a pas un seul représentant des minorités à l’antenne.

Et, surprise surprise, le président Macron a donné dans le registre de la chaîne ; évoquant la crise à laquelle il fait face en ce moment ses propos peuvent se résumer par, les chiens aboient la caravane passe! Le public de la chaîne va adorer. Et pour asseoir son autorité et sa stature notre président sera reçu pour un grand dîner officiel à Mount Vernon, la propriété du premier président des États-Unis, le général George Washington, qui possédait là plus de trois cents esclaves… Droit dans ses bottes !

Shares
  • facebook
  • twitter
  • googleplus
  • linkedin

Laisser un commentaire

Devenez Socio

Restez connectés au Média

Les Tweets du Média

Les dernières émissions du Média

Loading...

Ne manquez pas les nouveaux articles du Média

Suivez l'actu d'une presse libre et indépendante des puissances financières

Merci d'avoir souscrit à notre newsletter !

Pin It on Pinterest

Share This

Partagez cet article

Avec vos amis !