Select Page

La NRA, une organisation terroriste ?

La NRA, une organisation terroriste ?

La NRA …derrière ce sigle bénin se cache la toute puissante national rifle association. Cette association qui se présente comme protectrice des droits civiques promeut la « liberté » de posséder des armes à feu aux Etats-Unis. Cela au nom d’une interprétation restrictive du second amendement de la Constitution. Ce dernier dispose qu’ « Une milice bien organisée étant nécessaire à la sécurité d’un État libre, le droit qu’a le peuple de détenir et de porter des armes ne sera pas transgressé. ».

Mais derrière ce sigle se cache également un lobby puissant qui a toujours su faire avancer ses positions et intérêts. La NRA s’est ainsi opposée maintes fois et de façon systématique à toute nouvelle loi encadrant ou restreignant le port d’armes. Plus encore, elle s’est opposée à toute mesure renforçant les peines pour les crimes commis avec une arme à feu.

Pourtant, cette organisation à l’odeur de poudre est sous le feu nourri de critiques. En Floride, à Pensacola, un comité d’action politique a érigé un panneau d’affichage, qualifiant la National Rifle Association d ‘«organisation terroriste». MAD DOG PAC, le comité d’action politique derrière ce panneau d’affichage, est dirigé par Claude Taylor, un ancien membre du personnel de la Maison Blanche de Bill Clinton. Selon lui, la majorité Républicaine à la Chambre et au Sénat rend impossible toute réforme des armes à feu, y compris les vérifications des antécédents judiciaires ou psychiatriques des possesseurs ainsi que les interdictions d’armes d’assaut. MAD DOG PAC avait également érigé, à travers le pays, des panneaux d’affichage appelant à la destitution du président Trump.

Le site web du PAC vend un pack «Rallye pour nos vies» incluant un t-shirt «Terreur NRA» ; des pancartes sont également vendues incluant un bouton virtuel postulant «Impeachment Now».

La position du PAC rejoint les nombreuses voix qui dénoncent le poids de la nra sur la question des armes aux Etats-Unis. Parmi ces voix, celle de Barack Obama qui avait en juin 2015, dénoncé « l’emprise » de la NRA sur le Congrès américain.

Le débat a été relancé après la tuerie du lycée de Parkland en Floride qui avait fait 17 morts le 14 février dernier. Ce 24 mars aura d’ailleurs lieu partout dans cet Etat, mais également dans le pays une « March for our Lives » (Marche pour nos vies). Les survivants de la tuerie du lycée étaient rapidement devenus les visages d’une polémique nationale sur le contrôle des armes à feu.

Cette marche, organisée par le groupe d’étudiants #NeverAgain de Stoneman Douglas et le groupe de contrôle des armes à feu Everytown for Gun Safety – est l’aboutissement d’un effort d’un mois pour honorer les victimes de la fusillade et pour mettre fin à la violence armée.

Ces lycéens font désormais à leur tour du lobbying auprès des législateurs pour que soient adoptées des lois plus restrictives sur les armes à feu.

Crédits : Democracy Chronicles/Flickr

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Devenez Socio

Restez connectés au Média

Les Tweets du Média