Select Page

“Acheter” et “vendre” : deux mots qui ne sont pas universels

“Acheter” et “vendre” : deux mots qui ne sont pas universels

Des linguistes suédois ont récemment fait une découverte étonnante, publiée dans la revue scientifique Linguistic Typology.

Dans le nord de la péninsule malaise, dans la zone frontalière avec la Thaïlande, une population parle une langue non encore répertoriée. Baptisé le Jedek, ce langage pratiqué par seulement 280 personnes vient s’ajouter aux 6 à 7000 idiomes et autres dialectes actuellement répertoriés dans le monde. Sa particularité ? Il ne comporte pas de notion ou de mot équivalent à nos verbes “acheter” et “vendre”, deux notions qui semblent pourtant cardinales dans toutes les sociétés humaines, à fortiori à l’heure du capitalisme mondialisé.

Le langage Jedek, reflète le mode de vie de ceux qui le pratiquent : des chasseurs cueilleurs nomades, pour laquelle l’entraide et la solidarité sont les conditions incontournables de la survie. Il en résulte une moindre différenciation entre les hommes et les femmes, une grande rareté des rapports violents, et un rejet de la compétition en tant que valeur éducative. A l’inverse le Jedek est riche en termes pour décrire les notions d’échange et de partage.

Il est désormais très rare de découvrir des langues inconnues, et le Jedek vient s’ajouter aux 1269 langues austronésienne déjà répertoriées.

Pour aller plus loin :

Une vidéo pour entendre parler le Jedek

La revue Linguistic Typology

Crédits (cc)Nicolas Vollmer / Wikimedia Commons

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Devenez Socio

Restez connectés au Média

Les Tweets du Média