Impôts : méfiez-vous du “vishing”, cette nouvelle arnaque fait actuellement des ravages ! 

Connaissez-vous la technique du “vishing” couramment utilisée par les arnaqueurs ? Elle fait aujourd’hui de nombreux ravages auprès des contribuables. D’où l’intérêt de faire très attention !

Alors que la campagne de déclaration de revenus bat son plein en France, les arnaqueurs profitent de l’occasion pour piéger de nouvelles victimes. C’est ce qui a conduit à l’essor du “vishing” dont on vous donne ci-après tous les détails ! 

La technique du “Vishing” a le vent en poupe !

Le “vishing” consiste pour les escrocs à contacter un contribuable pour lui signaler un dysfonctionnement lié à son dossier fiscal. Pour corriger ces erreurs, ce-dernier est prié d’appeler un numéro surtaxé. La personne au bout du fil, se présentant comme un agent du fisc, va alors lui demander ses identifiants bancaires. Ces informations seront par la suite utilisées par les fraudeurs pour vider le compte en banque de leurs victimes via des achats en ligne

Face à l’ampleur de cette arnaque, la DGFiP a tenu à rappeler qu’elle ne réclamera jamais ce genre de données personnelles dans le but de réaliser des opérations en ligne. Comme le rapporte un communiqué officiel : “Seuls les numéros de téléphone présents sur les documents officiels sont fiables”. En cas d’escroquerie, il est conseillé de le signaler la fraude sur le site internet-signalement.gouv.fr ou en contactant le 0 805 805 817. Vous pouvez également vous rendre dans le poste de police le plus proche pour porter plainte. 

Comment se prémunir de ce genre d’arnaque ?

En ce qui concerne le mode opératoire, les escrocs se font passer pour des agents du fisc afin de gagner la confiance de leurs cibles. Pour éviter les mauvaises surprises, il est formellement déconseillé de transmettre des informations personnelles à une tierce personne en ligne. En cas de doute sur la provenance du message, il est préférable de contacter directement le fisc. 

Pensez également à vérifier le contenu. Toutes fautes d’orthographe ou formulations de phrases bizarres devraient immédiatement vous mettre la puce à l’oreille. Enfin, quel que soit le lien qui vous sera envoyé, ne cliquez JAMAIS dessus !