Impôts 2023 : comment contourner les pénalités de retard ?

Démarches à suivre pour contourner les pénalités de retard sur vos impôts en 2023 : découvrez comment s’y prendre. Pour ceux qui ont encore du temps devant eux, assurez-vous de respecter les délais de déclaration et de paiement pour éviter les sanctions financières.

Attention, la date fatidique se rapproche…

Les contribuables qui déclarent en ligne disposent encore de quelques temps pour remplir et valider leur formulaire de déclaration de revenus.

Pour ceux résidant dans les départements 1 à 19 et les non-résidents, la date limite est fixée à demain, jeudi 25 mai 2023 à 23h59.

Quant aux habitants des départements des zones 2( départements 20 à 54) et 3 (départements 55 à 974/976), ils ont respectivement jusqu’au 1er juin et le 8 juin 2023 pour finaliser leur déclaration.

A moins que vous n’ayez opté pour le format papier qui a pris fin ce 22 mai 2023, vous ferez mieux d’en finir avec cette corvée printanière avant la date fatidique.

Si vous avez besoin d’assistance, n’hésitez pas à utiliser le service gratuit Allô Impôt, qui est de retour pour la 13ème année consécutive.

Vous avez jusqu’au 26 mai prochain pour contacter des experts-comptables et poser vos questions concernant la déclaration de revenus ou le patrimoine immobilier.

Impôts 2023 : comment contourner les pénalités de retard ?

Comme précisé sur service-public.fr, « si vous déclarez vos revenus en retard, vous devrez verser des pénalités, une majoration de vos impôts et éventuellement des intérêts de retard ».

En cas d’éventuel retard dans votre déclaration, il vous reste toutefois un moyen d’échapper aux pénalités. On vous en dit plus dans nos prochaines lignes.

« Il y a deux cas de figure, explique auprès du Parisien Virginie Roitman, présidente de l’Ordre des experts-comptables Paris-Ile-de-France. Soit vous êtes de bonne foi, en raison d’un oubli, d’une erreur, d’une maladie… et le fisc se montrera conciliant, soit vous êtes de mauvaise foi et le défaut de déclaration peut alors vous coûter cher. »

En cas de retard justifié, vous avez la possibilité de solliciter une remise gracieuse des pénalités de retard auprès de l’administration fiscale.