Select Page

Le fascisme n’est pas loin

Le fascisme n’est pas loin

Artiste peintre et poète, Jean Riboulet a publié en 2018 Couleur kaki : Témoignages et souvenirs (Edilivre-Aparis), un ouvrage sur la guerre d’Algérie. Choqué par l’interpellation très musclée de dizaines de lycéens de Saint-Exupéry à Mantes-la-jolie, le 6 décembre dernier, il a tenu à réagir.

Des images insupportables arrivent sur nos écrans ce matin du 7 décembre. Mon corps réagit par des douleurs ventrales. Ma poitrine se comprime, agite les battements de mon cœur, et enserre ma respiration. Des larmes ont jailli de mes yeux, ma voix s’est nouée. Mes 80 années ne supportent pas ces images. À Mantes-la-Jolie, de nombreux jeunes lycéens sont alignés, à genoux sur le bitume, les mains sur la tête, le cou fléchit. Où est-on ? Tout près du lycée Saint-Exupéry. Le Préfet des Yvelines, Jean-Jacques Brot devrait avoir honte !

Et là, ma mémoire extirpe d’autres images enfouies. Pour ceux, qui comme moi, ont vécu leur enfance entière pendant l’occupation nazie avec l’appui des collaborateurs, des images apparaissent, celles de mes lectures. J’y vois des résistants arrêtés, à genoux, la tête pliée vers le sol, les mains sur leur crâne, prêts à être tués, après avoir subi les tortures de la Gestapo et de la milice pétainiste. Ce dernier mot, « tués », ici, s’impose, il nous vient de la bouche du président. Macron et son ministre de l’Intérieur Castaner devraient avoir honte !

Certains peuvent dire que la comparaison est excessive. Je dis non ! C’est ce que mon émotion a réveillé. Certains médias ont visualisé ces images, puis depuis des jours et des jours, des violences de casseurs ou non casseurs, passent en boucle. BFM, TF1, LCI et presque toutes les chaines de télévision nous assènent ces images qui remplacent et enferment les revendications des Gilets jaunes, le désespoir du peuple, de ceux qui sont au chômage, des retraités, et de ceux qui ont des salaires minables, qui les cachent derrière des fumigènes et des lacrymogènes. Les médias oublient les méfaits policiers !

Comment ne pas réagir quand notre regard est absorbé par ces jeunes au pied d’un mur qui rappelle les images identiques de la deuxième guerre mondiale avec des résistants dans la même position avant de recevoir une balle dans la tête. Comparaison insensée ? Non, une réalité ! Le fascisme n’est pas loin.

Et puis, à mon âge on a d’autres souvenirs qui réapparaissent, qui remuent notre corps, notre cœur et notre esprit. Pendant la guerre d’Algérie, des Algériens qui luttaient contre le colonialisme et l’occupation de leurs territoires ont subi la même chose. On les voit aussi, à genoux, les mains sur la tête, dans l’attente de souffrir sous les effets de la « gégène « . Comparaison inepte ? Non, une vérité ! Le fascisme n’est pas loin.

Soutien aux mères des lycéens ! Un grand-père qui craint pour ses petits-enfants.

Légende : Images de l’interpellation

Crédits : Capture d’écran / YouTube / Le Monde

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Signez la pétition !

Devenez Socio

Derniers Tweets

Pin It on Pinterest

Share This

Partagez cet article

Avec vos amis !