Hausse du prix du gaz et de l’électricité, 1 français sur 3 peine à régler ses factures

C’est inévitable, avec la crise énergétique, le prix du gaz et de l’électricité a flambé en quelques mois seulement. Le constant est bien triste puisque 1 français sur 3 n’arrive plus à payer ses factures. Le pouvoir d’achat des Français continue de chuter.

Hausse du prix du gaz et de l’électricité

Le prix du gaz et de l’électricité a encore connu une augmentation ce mois d’octobre. D’ailleurs, cette hausse incessante a plusieurs explications. En effet, prenons d’abord le cas du gaz. On sait que cette forte hausse vient du marché néerlandais qui connaît une élévation de plus de 7 % du tarif. Ces tarifs vertigineux s’expliquent par la liberté des fournisseurs qui proposer leurs offres en fonction de leurs conditions et de leurs choix commerciaux. De plus, les coûts de produits et de l’approvisionnement y sont pour quelque chose.

Comme l’a indiqué la Commission de régulation de l’énergie, « le niveau du prix repère moyen est donc de 87,21 euros/MWh HT. C’est en dessous de celui de bouclier tarifaire, en vigueur au 30 juin 2023. » Les Français devront donc s’attendre à une nouvelle augmentation en novembre. En effet, le tarif du kWh sera de 0,098 euro contre 0,093 pour « l’eau chaude et cuisson ». Puis, pour le chauffage, la hausse va de 0,116 euro/kWh à 0,120 euro/kWh. Sans compter que le prix de l’électricité va également connaître une hausse. Dans ce sens, de nombreux Français sont dans l’impasse.

Des factures exorbitantes impossibles à régler

Beaucoup de Français s’inquiètent à propos de la hausse du prix gaz et l’électricité. En effet, ils n’arrivent plus à joindre les deux bouts. Impossible pour certains de régler leur facture. Surtout que l’inflation ne concerna pas seulement l’énergie.

Le constat est que sept Français sur dix ont connu une hausse de la facture d’électricité et de gaz. Caroline Keller, porte-parole du Médiateur national de l’énergie a confié que cette augmentation a des répercussions négatives. « L’électricité, ils étaient 57 % l’année précédente, et 61 % pour le gaz », a-t-elle déploré.

D’ailleurs, malgré l’existence des boucliers tarifaires la flambée des prix de l’énergie a continué. En effet, le prix de l’électricité a grimpé de 30 % en deux ans. Par conséquent, certains Français n’arrivent plus à payer leur facture.

Les conséquences de cette hausse

Face à cette hausse des prix du gaz et de l’électricité, huit sur dix Français ont réduit leur consommation selon le dernier baromètre du MNE. Puis, 31 % éprouvent des difficultés à régler leur facture d’énergie chez les moins de 25 ans. Pire, un foyer sur deux ne peut pas tout simplement payer ses factures.

L’étude de l’Agence de l’environnement et de la maîtrise de l’énergie (Ademe) de fait froid dans le dos. 12 millions de Français sont en précarité énergétique. Face à cette situation, le gouvernement a révélé leur projet de renforcer les aides. Cela inclut pour la rénovation énergétique. D’ailleurs, cela nécessite un budget de 5 milliards d’euros. Elles concernent ceux qui font des travaux énergétiques. Telles que l’installation des pompes à chaleur ou le remplacement des chaudières à gaz et à fioul. Mais est-ce suffisant ?