Fraude aux allocations familiales, révélation sur le préjudice exorbitant dont la CAF est victime

La CAF perd chaque année près des milliers d’euros en raison d’une fraude aux allocations familiales. Ces dernières années, les tentatives de fraudes explosent. Ce qui conduit à l’organisme à prendre des mesures drastiques.

Critères d’attribution de cette aide de la CAF

La CAF est en charge du versement des allocations familiales depuis des années. Les aides financières permettent de soutenir les familles en situation de précarité. D’ailleurs, en ce temps de crises, ces aides tombent à pic pour couvrir les dépenses liées à l’éducation ou à l’entretien des enfants.

Cependant, les allocations familiales sont soumises à des conditions d’attribution. Ce qu’il faut prendre en compte en premier lieu est que le bénéficiaire doit résider en France. Ensuite, les parents doivent avoir au minimum deux enfants de moins de 20 ans à leur charge.

Le mode de calcul des allocations familiales

À noter que le montant des allocations familiales dépend du nombre d’enfants du foyer. Il est surtout à préciser qu’elles dépendent des revenus annuels et foyers qui ne doivent pas dépasser un certain seul, le nombre d’enfants à charge et de la situation familiale.

La CAF verse les allocations familiales à ses allocataires chaque mois. À souligner que le paiement correspond au mois précédent. En clair, le versement en janvier correspond au revenu du mois de décembre. Dans ce sens, les bénéficiaires doivent faire une déclaration de ressources pour l’année précédente.

Précision : en raison de la forte inflation, les montants des allocations familiales sont revus à la hausse.

Fraude aux allocations familiales, la CAF réagit

Dans la lutte contre les fraudes aux allocations familiales, la CAF a lancé 32,4 millions de contrôles en 2022. Les vérifications ont porté leur fruit puisque les agents ont détecté 48 692 fraudes. Le montant total des fraudes s’élevait à 351 millions d’euros. Soit une hausse de 13,5 % sur un an. Parmi les prestations de la CAF, les plus visés par les fraudes sont le RSA et la prime d’activité. Le préjudice moyen est de 7 217 euros.

Cependant, le pourcentage le plus élevé des fraudes aux allocations familiales concerne le Revenu de Solidarité Active. Cette aide représente 60 % des personnes fraudeurs. Suivie de la prime d’activité de 13 %, des aides au logements de 12 % et enfin, l’Allocation aux adultes handicapées avec 3 %.

Pour résoudre ces soucis de fraudes aux allocations sociales, la CAF a déployé plus de 700 agents pour identifier les fraudes. Avec les 32,4 millions de contrôles effectués en 2022. Donc, 48 692 fraudes ont été détectées pour un montant de 351 millions d’euros.