Tous les secrets pour avoir un ventre plat !

Nombre d’entre nous aspirent à profiter d’un ventre plat au quotidien. Mais malgré des efforts soutenus, nous ne parvenons pas aux résultats attendus. Quels sont les secrets pour avoir un ventre plat ? C’est ce qu’on vous propose de découvrir à travers cet article !

Voici une question qui tracasse l’esprit de plusieurs personnes : quelles sont les meilleures techniques pour profiter d’un ventre plat et afficher ainsi une silhouette plus séduisante au quotidien ? Décryptage.

Ventre plat : oublions les idées toutes faites !

Lorsqu’il s’agit de se débarrasser des bourrelets du ventre, nombre d’entre nous sommes convaincus de la nécessité de privilégier les aliments brûleurs de graisse. Mais détrompez-vous ! Ce genre d’aliments n’existe tout simplement pas ! En effet, aucun complément ne permet de dissoudre véritablement les graisses contenues à l’intérieur de notre organisme. Il convient également de faire attention aux compléments alimentaires réputés pour leur capacité à accélérer la perte de poids.

Il s’agit d’un phénomène métabolique impossible sur le plan scientifique. N’allez pas non plus croire qu’en vous entraînant du ventre, vous allez voir vos bourrelets du ventre disparaître. A la place, vous risquez de vous retrouver avec un ventre aussi plat qu’une limande ! Les exercices d’abdominaux ne suffiront malheureusement JAMAIS à sculpter le ventre de vos rêves même avec l’aide des plus grands magiciens. Le seul moyen de transformer le gras et .de faire du sport ! C’est aussi simple que cela. D’où l’intérêt de vous mettre à pratiquer des activités physiques dès maintenant !

Gras du ventre : les deux variétés à connaître

Sur Internet, vous trouverez une infinité d’informations traitant des matières grasses du ventre. D’une part, on distingue le bourrelet qui renferme généralement des graisses sous-cutanées aussi appelées graisses blanches. Résultat, le ventre à tendance à « pendre » sous l’effet des bourrelets. D’autre part, les graisses viscérales se manifestent par les célèbres ventres « à bière ». Ce second type de gras enveloppe les organes et représente une menace réelle pour la santé, à en croire les médecins. La formation de l’une ou de l’autre va dépendre du mode d’alimentation incluant les boissons pris par chacun d’entre nous.

Bien s’alimenter pour avoir un ventre plat

Mise à part la pratique du sport, il convient également de surveiller le contenu de l’assiette pour avoir un joli ventre plat. N’oublions pas que notre organisme est une véritable usine complexe qui requiert un minimum d’attention pour garantir une performance optimale. La génétique exerce également une influence considérable sur la constitution morphologique d’un individu. N’hésitez pas à jeter un coup d’œil au ventre de vos proches.

Pour vous aider à favoriser la tour de taille, il existe certains aliments qu’il faudrait absolument bannir de l’alimentation. C’est notamment le cas du sucre raffiné. Pour ce qui est des autres types de sucres, il est fortement recommandé de limiter leur consommation pour prévenir la formation de graisse viscérale et les maladies liées au diabète. Prudence également sur les boissons sucrées à l’instar du soda et du coca !

D’autre part, il convient de faire attention aux produits transformés en raison de la présence en cachette d’acides gras, de sucres artificielles et de sel en excès. Il n’y a rien de plus sain et nutritif que les plats fraichement préparés chez soi ! A force de consommer ces produits, vous risquez de cumuler des produits toxiques pour l’organisme à long-terme et empêcher au passage l’apparition du ventre plat.

Quid des glucides et du gluten ?

Pour évaluer les liens entre l’apport en glucides et le ventre plat, il faut déjà comprendre le fonctionnement de l’insuline. Pour faire court, cette hormone libérée par le pancréas a pour rôle de contrôler le taux de glucose présent à l’intérieur du sang. Ce que l’on appelle communément la glycémie. Notons que le glucose est apporté par les aliments riches en glucides. Une partie va être puisée par l’organisme pour assurer son métabolisme tandis que l’autre partie sera stockées sous forme de réserves (triglycérides, glycogènes…). Ces-derniers ne sont autres que les fameux gras à l’origine des bourrelets du ventre. Ainsi, moins vous mangerez de glucides, plus vous augmentez vos chances d’avoir un ventre plat !

D’autre part, le gluten est une protéine que l’on retrouve en grande quantité dans les céréales à l’instar de l’orge, l’avoine, la farine et le blé. Autrement dit, cette substance est présente dans des aliments courants du quotidien à l’instar des pâtes, du pain, des biscuits ou des gâteaux. Attention ! Certaines personnes sont allergiques au gluten ! D’où l’intérêt de faire preuve de vigilance.

Si vous faites partie des personnes intolérantes au gluten, il est conseillé d’opter pour un régime sans gluten. Il ne s’agit pas ici de perdre du poids mais de suivre un régime adapté aux besoins de l’organisme. Il en va de même pour les sujets qui ne supportent pas le lactose. N’hésitez pas à prendre conseil auprès de votre médecin concernant le seuil d’intolérance avant d’opter pour un quelconque régime !

Le jeûne intermittent est-il fiable lorsqu’on souhaite avoir un ventre plat ?

Plusieurs approches existent aujourd’hui lorsqu’il s’agit de pratiquer le jeûne intermittent. Parmi les méthodes les plus prisées figure le 16/8. Mais comment ça marche ? Sur une durée de 24h, vous devez vous nourrir pendant 8h seulement. Durant le reste de ce délai, il va falloir s’abstenir de manger. En revanche, il est conseillé de boire de l’eau. En ce qui concerne la fréquence du régime, il est préférable de le pratiquer à hauteur d’une fois par semaine. Le but étant de mettre le système digestif en veille en vue de favoriser un ventre plat.

Le jeûne intermittent est indispensable à l’organisme pour qu’il puisse puiser dans ses stocks. On parle également de régime carentiel. A ce propos, la graisse abdominale stockée à l’intérieur du corps humain représente un carburant essentiel au corps humain pour assurer son métabolisme. N’hésitez pas à vous organiser en fonction de votre quotidien pour suivre ce type de jeune (activités professionnelles, tâches ménagères, envoi des enfants à l’école, courses au supermarché, etc). Vous nous direz des nouvelles sur les effets du jeune intermittent sur votre état de santé en général !