Select Page

Vers un nouveau cadeau aux plus riches ?

Vers un nouveau cadeau aux plus riches ?

Dans un entretien à paraître le 31 mai prochain aux Etats-Unis, le président de la République explique vouloir supprimer “l’exit tax”, qui a pour objectif de lutter contre l’évasion fiscale des plus riches.

Emmanuel Macron a profité de son passage outre-Atlantique pour en mettre plein la vue aux Américains. C’est ainsi qu’en plus de sa rencontre avec Donald Trump, il a fait la une de Forbes. Désirant probablement être digne du titre de « leader des marchés libres » que lui a attribué le célèbre magazine pro-business, il a annoncé son souhait de défaire un dispositif mis en place par Nicolas Sarkozy afin de lutter contre l’exil fiscal : l’exit tax.

 Contre l’exil fiscal

« Elle envoie un message négatif aux entrepreneurs en France, plus qu’aux investisseurs. Pourquoi ? Parce qu’elle implique qu’au-delà d’un certain seuil, vous allez être pénalisé si vous quittez le pays. Et c’est un gros problème pour nos propres start-up, parce que la plupart d’entre elles, considérant la France moins attractive que l’étranger, ont décidé de se lancer de zéro depuis l’étranger rien que pour échapper à cette taxe », explique Macron dans l’entretien qui paraîtra le 31 mai prochain, que nos confrères du HuffPost ont traduit.

Pour rappel, l’exit tax a été créée par celui que les Pinçon-Charlot, célèbre couple de sociologues, surnommaient « le président des riches », en 2011. Mais c’est sous Hollande, en 2014, qu’elle entre en vigueur. Elle a pour but de freiner l’exil fiscal des entrepreneurs les plus fortunés. Cet impôt taxe les plus-values mobilières à 28,3% les contribuables qui transfèrent leur domicile fiscal à l’étranger. Précisons qu’il ne touche que ceux qui détiennent un patrimoine mobilier supérieur à 800 000 euros ou au moins 50% du capital d’une entreprise. Pour résumer, les citoyens aisés qui s’exilent sont contraints de payer une taxe de 23,8% sur la différence entre la valeur actuelle de leurs actions et leur valeur d’achat.

Un cadeau aux plus riches

Pour notre président de la République, cette taxe est « une grosse erreur », parce que, selon lui, elle incite de nombreux créateurs de start-up à « lancer leurs projets à l’étranger » pour l’éviter. Pour Macron, les gens doivent être « libres d’investir comme ils le souhaitent ». Il a également critiqué le faible rendement de cette taxe, qui ne rapporte que 800 millions d’euros par an. Or, nos confrères de Marianne Emmanuel Lévy et Étienne Girard ont eu la bonne idée de rapprocher cette sommes au nombre de personnes imposables : entre 200 et 400 entre 2011 et 2014. « La taxe a donc rapporté environ… deux millions d’euros par contribuable. Une vraie machine à sous d’ultra-riches », relèvent-ils très justement. Ils concluent : « Cette suppression est la conséquence prévisible de la fin de l’Impôt sur la Fortune (ISF), mise en œuvre dès son entrée à l’Elysée. Avec la fin de l’exit tax, […] le compteur des cadeaux aux bienheureux et aux biens nés se montera à 6 milliards en 2019. » Autant d’argent qui n’ira pas aux services publics ou aux plus pauvres.

Photo : Capture d’écran de la couverture de Forbes

4 Comments

  1. olivier

    pourquoi y a 31 mai en date sur cette affiche ? un fake ? elle est pourtant passée à bfm ce matin

    Réponse Signaler un abus
    • Nils

      Je cite : « Dans un entretien à paraître le 31 mai prochain aux Etats-Unis, le président de la République explique vouloir supprimer “l’exit tax”, qui a pour objectif de lutter contre l’évasion fiscale des plus riches. »

      Réponse Signaler un abus
    • Nils

      Je refais ma réponse apparemment effacée, voici pour vous répondre les trois premières lignes de l’article : « Dans un entretien à paraître le 31 mai prochain aux Etats-Unis, le président de la République explique vouloir supprimer “l’exit tax”, qui a pour objectif de lutter contre l’évasion fiscale des plus riches. »

      Réponse Signaler un abus

Trackbacks/Pingbacks

  1. La violence dont on ne parle pas… | Le Média - […] de mort dans son pays par... ETA, Kanye West et Liverpool : l’actualité de ce ...…

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Signez la pétition !

Devenez Socio

Derniers Tweets

Pin It on Pinterest

Share This

Partagez cet article

Avec vos amis !