Select Page

Le Front National patine sur l’euro

Le Front National patine sur l’euro

La question de la « sortie de l’euro » n’en finit plus de brouiller la ligne du Front National depuis le départ de Florian Philippot.

Interrogée avec pugnacité par Nicolas Chapuis et Lucie Soullier du journal « Le Monde » dans son édition du 26 janvier dernier, Marine Le Pen a montré tout le flottement programmatique qui règne désormais autour de la question au sein de son parti. Arguant de son caractère « anxiogène » auprès des Français, la présidente du FN a admis que l’idée de sortie de l’euro n’était plus « un élément prioritaire ». Notons au passage que c’est bien la première fois que le parti d’extrême-droite renonce à jouer avec les peurs des Français – sur la question du terrorisme et des « non-souchiens », il se montre moins timide. Incapable de se prononcer clairement sur l’opportunité de sortir ou non de la monnaie européenne, en dépit de quatre ou cinq relances des journalistes, la présidente du FN s’est retranchée derrière l’idée que la France devait retrouver la maîtrise de sa monnaie, sans jamais détailler les moyens d’obtenir un tel résultat dans le cadre des traités européens.

Entre enfumage et incompétence, Marine Le Pen montre en tout cas que les questions économiques n’ont jamais été le vrai sujet pour le FN. Les chiens policiers d’abord, pour la justice sociale on repassera. Une clarification involontaire qui permettra peut-être à la gauche de repenser à nouveaux frais une question de l’euro salie depuis des années par les rodomontades frontistes.

Crédits : Thierry Ehrmann / Flickr

Laisser un commentaire

Devenez Socio

Restez connectés au Média

Les Tweets du Média

Les dernières émissions du Média

Loading...

Ne manquez pas les nouveaux articles du Média

Suivez l'actu d'une presse libre et indépendante des puissances financières

Merci d'avoir souscrit à notre newsletter !

Pin It on Pinterest

Share This

Partagez cet article

Avec vos amis !