Select Page

La recette de Macron pour des recettes publiques encore meilleures !

La recette de Macron pour des recettes publiques encore meilleures !

Depuis de nombreuses crises économiques, on le rabâche aux français : le pays est en crise et nous n’avons pas les ressources monétaires pour assurer des services publics efficaces. C’était d’ailleurs l’explication donnée par Emmanuel Macron pour diminuer de 5€ les Aides Personnalisés au Logement. 5€ qui peuvent se trouver vitaux pour certaines familles.

Pourtant aujourd’hui, notre président « progressiste », après s’être prononcé en faveur de la chasse à courre, décide de tendre la main aux chasseurs. En effet le gouvernement propose de diminuer de 50% le prix du permis de chasse national, qui passerait de 400€ à 200€. Permis de chasse qui n’est pas forcément une nécessité pour tous et surtout pas pour ceux dans le besoin. Cette diminution constitue donc une baisse des recettes de l’État malgré leur besoin d’être augmentées.

Alors, quelle est la réelle raison de cette baisse ?

Le but annoncé est de ralentir la diminution du nombre de chasseurs en France, en facilitant l’accès au permis de chasse national, qui leur permet de tuer partout sur le territoire français. Il est vrai que cette baisse des chasseurs doit être enrayée ! Après tout, la France n’est que le pays européen comptant le plus de chasseurs (1,2 millions), devant l’Espagne et l’Italie.

Emmanuel Macron est un président à l’image citadine et progressiste, élu depuis peu. Pendant sa campagne, il a beaucoup joué sur sa jeunesse et sa nouveauté dans le milieu politique. Depuis, comme avec les autres présidents, les sondages annoncent une légère diminution de sa cote de popularité. Alors, bien que les prochaines élections présidentielles soient dans 4 ans, la préparation se fait dès aujourd’hui. Et quelle bonne idée de récupérer des électeurs tels que les chasseurs et les ruraux !

2 Comments

  1. Si je suis globalement d’accord avec le contenu de l’article, la dernière phrase me laisse un goût amer dans la bouche : Tous les ruraux ne sont pas chasseurs, loin s’en faut. Nous (les ruraux) sommes les premières victimes de ce « loisir » qui confisque nos campagnes, perturbe illégalement la circulation (lors des battues) et ne respecte ni la propriété privée ni la nature.

    Réponse Signaler un abus
    • bravo Mr le chef de guerre qui décide tout seul sans l’avis des autres parlementaires européens de bombarder la Syrie, et de permettre d’accéder plus facilement au permis de tuer( pardon de chasser) à contribuer à entretenir l’instinct guerrier de certains mâles ………..

      Réponse Signaler un abus

Laisser un commentaire

Devenez Socio

Restez connectés au Média

Les Tweets du Média

Les dernières émissions du Média

Loading...

Ne manquez pas les nouveaux articles du Média

Suivez l'actu d'une presse libre et indépendante des puissances financières

Merci d'avoir souscrit à notre newsletter !

Pin It on Pinterest

Share This

Partagez cet article

Avec vos amis !