Select Page

Romainville : Convoqués au tribunal pour avoir marché dans une forêt à défendre

Romainville : Convoqués au tribunal pour avoir marché dans une forêt à défendre

Ce jeudi 7 novembre, plusieurs personnes ayant traversé la forêt à défendre (« FAD ») de Romainville, sont comparues au tribunal administratif de Montreuil. Elles sont accusées de s’être opposées aux travaux qui menacent la forêt. 

La repression contre les défenseurs de la Forêt de la Corniche des forts, à Romainville, en Seine-Saint-Denis démarre. Ils étaient sept à comparaître au tribunal administratif de Montreuil, ce jeudi 7 novembre à 14h30, représentés par deux avocats. Identifiés en octobre, iI leur est reproché d’avoir été présents sur les lieux, où des militants s’opposent pacifiquement à des travaux pour une base de loisir. Ils risquent une amende solidaire de 2 000€. Environ 150 personnes ont fait le déplacement dès 14h pour les soutenir. Plusieurs élus étaient aussi présents, comme Laurent Abrahams, adjoint délégué France insoumise (FI) à la mairie de Montreuil, Grégory Darbadie, conseiller d’opposition FI à Pantin, Anne Déo, conseillère EELV de Noisy-le-Sec, Pierre Serne, conseiller régional de Génération-s, ou encore Sabine Rubin, députée FI de Seine-Saint-Denis.

L’avocat de la région Île-de-France, qui dirige les travaux, s’est appliqué à dénoncer « une occupation irrégulière du domaine public ». Selon lui, le site a besoin d’être sécurisé pour les travaux et la présence de militants est dangereuse. S’il reconnaît qu’il a été impossible d’identifier la majorité des occupants, il affirme que les accusés l’ont bien été. Pour lui, « le projet de base de loisir doit être mené pour l’intérêt général ». La défense répond que « la requête est sans objet », car « la zone est libre d’occupation ». Les avocats demandent le non-lieu. Ils évoquent l’impossibilité d’identifier les militants. Les sept accusés, dont un photographe, seraient simplement passés sur les lieux. Enfin, ils récusent le fait que le projet relèverait de l’intérêt général. Au contraire, « un débat sur le projet est nécessaire, car la défense de la forêt est liée à la protection de la biodiversité. » Enfin, un représentant de la Coordination Eau Île-de-France a témoigné en faveur des accusés et des opposants au projet. Selon lui, « la forêt fait baisser la température et dépollue l’air. »

Une mobilisation qui ne flanche pas

Pour rappel, la région a décidé de réveiller un vieux projet de base de loisirs qui en sommeille depuis 1993. Huit des quarante hectares de la Forêt de la Corniche des forts, à Romainville, à deux kilomètres à l’est de Paris, doivent être transformés en base de loisirs. Tous les jours depuis le 8 octobre, des dizaines de militants tentent de bloquer les travaux. « Quel que soit le résultat du jugement, le combat continuera », affirme Hélène, militante de la première heure. Contente de la mobilisation devant le tribunal, elle espère que la répression policière « renforcera la détermination des opposants ».  De son côté, Sabine Rubin nous explique qu’elle ne retirera pas « [son] soutien et [sa] solidarité » aux accusés. Pour elle, l’opposition au projet « des militants et des citoyens » relève « de l’intérêt général ». Elle compte interpeller à nouveau le ministre de la Transition écologique, François de Rugy, sur ce dossier. L’élue défend « la mise en place d’un moratoire et un débat entre experts et contre-experts ». Il s’agit « d’inclure l’ensemble des citoyens », renchérit la députée. Elle dénonce l’enquête mise en place par la maire PS de Romainville, Corinne Valls, auprès des habitants. « Elle est tronquée, on demande aux gens s’ils sont favorables à la création d’une base de loisir, sans leur donner les clés », précise-t-elle. Pour Sabine Rubin, « la mobilisation ne flanche pas, c’est une bonne raison d’espérer. » « J’espère qu’on pourra dire comme Corneille : ”Nous partîmes cinq cents ; mais par un prompt renfort. Nous nous vîmes trois mille en arrivant au port.” » En attendant, le sort des sept prévenus devraient connaître leur sort très bientôt, avant la fin de la semaine a promis le juge. Une cagnotte a été mise en ligne pour les soutenir.

Légende : Mobilisation devant le tribunal administratif de Montreuil

Crédits : Kévin Boucaud-Victoire pour Le Média

Trackbacks/Pingbacks

  1. Romainville : première victoire juridique pour les défenseurs de la forêt de la Corniche des forts | Le Média - […] Lire aussi : Romainville : convoqués au tribunal pour avoir marché dans une forêt à défendre […]

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Devenez Socio

Derniers Tweets

Pin It on Pinterest

Share This

Partagez cet article

Avec vos amis !