Select Page

La Norvège va interdire les élevages de fourrure. Qu’est-ce que la France attend pour en faire de même ?

La Norvège va interdire les élevages de fourrure. Qu’est-ce que la France attend pour en faire de même ?

Sept ans. C’est le temps que se donne le gouvernement norvégien pour démanteler petit à petit les 200 à 250 fermes de visons et de renards du pays. Quant à la France, elle garde la peau dure et n’y songe même pas.

C’est Le Monde, qui nous annonce la nouvelle ce matin. Fini les manteaux de fourrure, col en renard et autre atrocité vestimentaire. La Norvège a annoncé l’interdiction de la production de fourrure d’ici à 2025. On s’en réjouit, sachant que le pays scandinave exploite en moyenne 610 000 visons et 150 000 renards, d’après le ministère de la l’agriculture norvégien. La mesure doit encore être votée par le Parlement, qui on l’espère, n’a pas vendu la peau de l’ours avant de l’avoir tué.

D’autres pays européens, comme le Royaume-Uni, l’Autriche et les Pays Bas, ont déjà opté contre l’utilisation des animaux dans leurs gardes robes. Quand est-ce que la France, qui exploite essentiellement les fourrures de lapins et de visons, décidera de prendre du poil de la bête et d’agir pour la cause animale ? C’était ce que se demandait déjà, un collectif de professionnels de la mode, en septembre dernier dans Libération. Ils nous rappelaient au passage qu’il fallait 80 visons pour faire un seul manteau de fourrure… On se demande si ça en vaut bien la peine.

Crédits (cc)zoosnow / Pixabay

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Rendez-vous à 18h !

Devenez Socio

Derniers Tweets

Pin It on Pinterest

Share This

Partagez cet article

Avec vos amis !