Europa City ou le suicide écologique ? 

Europa City ou le suicide écologique ? 

Ce dimanche 27 mai a eu lieu un rassemblement pacifiste au sein du triangle de Gonesse pour protester de la mise en appel de l’annulation de la ZAC (Zone d’Aménagement Concertée) du projet d’Europa City.

Cette fête organisée par le collectif NonàEuropacity réunissait des élus locaux ainsi que l’eurodéputé écologiste Yannick Jadot ou encore Clémentine Autain, députée de la France insoumise, pour dénoncer un projet destructeur de l’environnement et du climat et coûteux de l’argent publique.

EUROPACITY : TREMPLIN POUR L’AVENIR ?

Sur le site internet du projet du triangle de Gonesse, les investisseurs du Groupe Auchan et Wanda vendent cet aménagement comme « formidable opportunité locale de développement économique et urbain » permettant la création de plus de 50.000 nouveaux emplois.

EuropaCity est un projet de centre commercial et de loisirs de plus de 500 boutiques, avec piste de ski artificielle, parc aquatique climatisé, hôtels… Il faut savoir que Le Triangle ce sont 750 hectares de terre dont 400 hectares de terres agricoles sanctuarisés et 80 hectares consacrés à EuropaCity. Un aménagement qui inquiète les écologistes et les commerçants locaux.

La France présidente de la Cop 21 en 2015 s’était, pourtant, présentée comme le chef de file de la lutte contre le réchauffement climatique. Les opposants considèrent le projet comme une “trahison” des promesses du gouvernement sur l’écologie.

LUTTE DES OPPOSANTS À EUROPACITY: LE PROJET CARMA

Le projet CARMA se définit comme étant une coopération globale pour une ambition rurale et métropolitaine agricole afin de préserver nos terres agricoles, un patrimoine précieux.

Cette coopérative propose des alternatives responsables au projet désastreux qu’est EuropaCity. Comme la création de formations aux investissements de rénovation technique, d’écoconstruction et de mobilité durable.

« Ce n’est plus à l’urbain de piloter le rural et il convient que la ruralité soit enfin reconnue comme source d’inspiration pour inventer un mode de vie mieux équilibré. » Projet CARMA

« Cela fait 2500 ans que Paris et l’Ile de France se nourrissent des cultures céréalières du Val d’Oise. Ce sont des terres à haute valeur ajoutée. » Jean-Yves Souben, vice-président de NonàEuropaCity

Plus qu’un projet pour le Triangle de Gonesse, le projet CARMA est un modèle de société se destinant à être diffusé à l’ensemble de l’Ile de France.

Avec l’aide de chercheurs et d’ingénieurs agronomes, le projet CARMA devient un modèle de société avec une productivité basée sur une agriculture durable, équitable et biologique.

LE TRIANGLE DE GONESSE : UN CHOIX DE SOCIÉTÉ ?

Face à la volonté du gouvernement de poursuivre le projet, les opposants restent plus actifs que jamais.

Le rassemblement de dimanche dernier n’était qu’un début.

Jean-Yves Souben, militant écologiste et vice-président du collectif NonàEuropaCity parle d’une zone à défendre dans l’intérêt de tous. « On peut faire du BIO sur nos terres. […] Il faut juste donner à nos agriculteurs une vision à long terme… », Affirme-t-il.

Le président du Collectif d’opposant à EuropaCity, Bernard Loup se félicite du succès de dimanche et explique selon ses témoignages délivrés au Monde que malgré les victoires du collectif le combat est loin d’être terminé.

« Les nuages sont plus au-dessus des porteurs de projet que sur nous, mais on est loin d’avoir gagné. »

Photo : EuropaCity : le futur quartier des loisirs du Grand Paris

Crédit : Flickr

1 Comment

  1. Arthur Jeannot

    Comme le dit le proverbe écologiste : qui veut faire du ski à Europacity se prépare à nager à Paris

    Réponse Signaler un abus

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Signez la pétition !

Devenez Socio

Derniers Tweets

Pin It on Pinterest

Share This

Partagez cet article

Avec vos amis !