« Déjà des ratés » : plusieurs propriétaires agacés par le service de déclaration en ligne Gérer mes biens immobiliers

Si le service public a annoncé en janvier 2023 que la plateforme « Gérer mes biens immobiliers » ajoutait de nouveaux services pour aider les propriétaires dans leurs démarches, il semblerait que ces améliorations ne soient pas encore satisfaisantes pour la majorité des utilisateurs.

La preuve ? Comme rapporté par le journal Le Figaro, beaucoup se plaignent « déjà des ratés », plusieurs propriétaires se disent agacés par le service de déclaration en ligne Gérer mes biens immobiliers. Le MediaPresse vous donne plus de détails dans les lignes qui suivent…

Qui sont concernés et quels types de travaux ?

Comme indiqué sur le site du service-public.fr, « 34 millions d’usagers propriétaires de locaux ou titulaires d’un droit réel (usufruitier, nu-propriétaire, indivisaire…) sont concernés par ce service. Ce sont les propriétaires de maisons et d’appartements, les détenteurs d’un garage, d’un bail commercial, d’un parking ou d’une piscine« .

Sont également concernés les travaux types « agrandissement, aménagement des combles, surélévation, démolition totale ou partielle) voire les changements d’affectation (comme la transformation de bureaux en habitation, par exemple). »

« Depuis le 1er janvier 2023, est-il précisé, vous avez la possibilité d’effectuer à tout moment la déclaration de la situation d’occupation de votre local d’habitation et de loyer si celui-ci est loué ».

« Jusqu’au 30 juin 2023, peut-on y lire, vous avez l’obligation de déclarer sur l’espace « Gérer mes biens immobiliers » à quel titre vous occupez ces logements ».

« Déjà des ratés » : plusieurs propriétaires agacés par le service de déclaration en ligne Gérer mes biens immobiliers !

« Totalement dématérialisée, la déclaration en ligne des biens immobiliers est à l’origine de couacs suscitant l’agacement des propriétaires« , en particulier, souligne Le Figaro, à ceux ayant subi un « changement de situation récent« .

Selon un appel à témoins lancé par Le Figaro à tous ceux qui ont « connu des difficultés ou reçu un message d’erreur en fin de déclaration« , voici quelques-uns des problèmes rencontrés par les propriétaires :

Que faire si vous ne résidez plus à l’adresse déclarée ou si vous ne possédez pas de garage, ou encore comment procéder si votre proche est hébergé en Ehpad ?