Contrôle technique périmé : combien de temps peut-on encore rouler avec sa voiture ?

Il est toujours recommandé de ne pas conduire un véhicule sans contrôle technique valide, car cela pourrait causer un nombre incalculable de problèmes, surtout en cas d’accident de circulation. Il est donc important de régulariser votre situation au plus vite. Cependant, si le délai du contrôle technique est dépassé, des exceptions peuvent s’appliquer jusqu’à une durée très limitée.

Avec un contrôle technique déjà périmé, combien de temps peut-on encore rouler avec sa voiture ? La réponse dans les prochaines lignes.

Les conditions légales pour conduire tranquillement une voiture : carte grise, permis de conduire, contrôle technique !

Pour qu’une voiture puisse être utilisée en toute légalité, selon le code de la route, plusieurs conditions doivent être satisfaites. En premier lieu, le véhicule doit être enregistré et posséder une carte grise.

En second lieu, son conducteur doit obligatoirement avoir un permis de conduire authentique avec un titre de conduite en cours. Si le permis de conduire est généralement valide à vie, le titre de conduite, par contre, est renouvelable tous les 15 ans depuis l’année de l’instauration du format carte.

En dernier lieu, mais non le moindre, le véhicule doit disposer d’une attestation de contrôle technique à jour. Pour une voiture neuve, le contrôle n’est obligatoire qu’au bout de quatre ans après la date de sa première mise en circulation. Une fois ce délai expiré, le contrôle technique du véhicule doit être effectué tous les deux ans.

Contrôle technique périmé : combien de temps peut-on encore rouler avec sa voiture ?

Si un contrôle technique est dépassé, même d’un jour seulement, la voiture est en défaut de contrôle technique. Le même principe s’applique si le véhicule circule après avoir reçu un avis défavorable lors de son contrôle technique.

Si un conducteur roule avec un contrôle technique périmé et est arrêté par la police, il risque une amende salée, la confiscation de sa carte grise et la mise en fourrière de son véhicule. En général, la contravention peut atteindre jusqu’à 135 euros.

Cependant, en principe, une tolérance de seulement 7 jours est accordée pour un contrôle technique dépassé, ce qui permet à chacun de passer cette formalité obligatoire et de revenir à la normale.

Si les forces de l’ordre estiment que la voiture arrêtée représente un danger réel pour les autres usagers de la route, elle peut être saisie immédiatement sur les lieux et envoyée à la fourrière.