Compteur Linky : quel impact sur notre santé ? Ce que dit le rapport de l’ANSES

Compteur Linky : quel impact sur notre santé ? Ce que dit le rapport de l’ANSES sur les risques encourus par les usagers !

Compteur Linky : quel impact sur notre santé ? Ce que dit le nouveau rapport de l’ANSES

Ce sujet a toujours soulevé des interrogations parmi de nombreux Français, qu’ils aient déjà installé le compteur Linky chez eux ou qu’ils soient opposés à l’utilisation de ce compteur intelligent.

Fort heureusement, ce rapport de l’Agence nationale de sécurité sanitaire (l’ANSES) va permettre de clarifier la situation une bonne fois pour toutes !

L’ANSES a récemment mis à jour son expertise sur les compteurs Linky, suite aux nouvelles données fournies par le Centre scientifique et technique du bâtiment (CSTB) et l’Agence nationale des fréquences (ANFR). Cette actualisation fait suite à l’étude initiale réalisée par l’ANSES en 2017.

La question des ondes électromagnétiques a toujours été source de préoccupation. Bien qu’Enedis ait toujours affirmé qu’il n’y avait pas de raison de s’inquiéter, cela ne parvient pas à rassurer les plus sceptiques.

L’étude réalisée à l’époque a démontré que « les compteurs Linky sont à l’origine d’une exposition comparable à celle d’autres équipements électriques déjà utilisés dans les foyers depuis de nombreuses années »( téléviseurs, chargeurs d’ordinateur portable, etc.).

Les nouvelles données viennent renforcer les conclusions de l’expertise précédente menée par l’ANSES.

« Les niveaux d’exposition aux champs électromagnétiques restent comparables à ceux émis par les chargeurs d’appareils multimédia »

« Les niveaux d’exposition aux champs électromagnétiques émis restent très faibles et bien inférieurs aux valeurs limites réglementaires. Ces niveaux d’exposition restent comparables à ceux émis par les dispositifs électriques ou électroniques domestiques comme les chargeurs d’appareils multimédia ou encore les plaques à induction », indique le site de l’Anses.

« L’exposition aux champs électromagnétiques émis par les modules optionnels ERL (émetteur radio Linky) est également très faible, largement inférieure par exemple à celle d’une box Wi-Fi », est-il précisé.